Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog de minifourmi
  • Le blog de minifourmi
  • : Un site pour faire partager mon goût pour la littérature, et en particulier la littérature destinée à la jeunesse. J'y fais figurer également mes découvertes culturelles, et les documents susceptibles d'être utiles à la classe.
  • Contact

Texte Libre

Bannière Livraddict

 

En cours de lecture...

vivre-avec-des-cons.jpg

blanche_neige.jpg

petits-contes-de-printemps.jpg

Challenges en cours

 

challenge-Des-notes-et-des-mots-4

Fin: 21/06/13

Livres: 1/3

CD - Film musical: 1

 

Challenge regarde ce que tu lis

Illimité

4/7

 

challenge-chocoladdict.jpg

Fin: 2/10/2012

Livres: 0/2

Recette: 0/1

Film: 0/1

 

Challenge-Beaux-livres.jpgFin: 08/02/2014

Catégorie: amoureux de la beauté

0/7

23 juin 2010 3 23 /06 /juin /2010 00:09

challenge_je_lis_aussi_des_albums

Le_Petit_cul_tout_blanc_du_li_vreAuteur: Thierry Cazals
Illustrateur: Zaü
Éditeur: Motus
Partenaires: Centre Régional des Lettres de Basse-Normandie et Conseil Général de la Manche
Année: 2003

Cycle des apprentissages fondamentaux, Niveau 3


Mon avis:


Un ouvrage en bordeaux et blanc, qui sur fond de poésie rend hommage à la vie et à la nature. Un très bel album, tout en douceur et fantaisie, qui commence par le début de la vie:

BÉBÉ HIBOU
A PEINE NÉ ET DÉJÀ

VIEUX D'UN MILLIARD D'ANNÉES


Et finit par la fin de la vie... la mort:

APRÈS LA TEMPÊTE, SUR LA PLAGE
UN OS DE SEICHE BRILLE
JE LUI SOURIS


Quand on voit ces 2 poèmes qui se répondent, j'imagine 2 grandes parenthèses ouvertes sur la vie, ouvertes sur le monde...
Et dans tout ça, il y a la maladie, et il y a un petit cul tout blanc, celui d'un lièvre, représenté sur la couverture par inversion de couleurs (le lièvre est blanc, et son cul rouge...)

 

Un grand bravo pour les illustrations presque plus poétiques que le texte en lui-même, selon moi. Le trait est sec, rapide, obscur... on devine, on imagine un monde dans lequel la vie suit son cours, tour à tour lente, immense, silencieuse, chantante, violente... J'ai parcouru l'album en regardant d'abord les images, en n'y voyant pas grand chose... puis la lecture du texte m'éclairait, donc je revenais à l'illustration qui, sous mes yeux, prenait vie, tout à coup. Ce sont des scènes dignes du cinéma qui se déroulaient sous mes yeux... Un voyage vers microcosmos?

 

 

Tiens, d'ailleurs, en lisant la fiche pédagogique de l'académie d'Aix-Marseille, je découvre que ce sont des Haïkus... Oui, effectivement, je n'y aurais pas pensé, mais oui! J'avoue que vu que le recueil nous fait vivre une histoire qui a presque un déroulement logique, on en oublie cette construction en 3 vers, le dernier vers qui forme une chute, une rupture... J'avais vu la rupture, mais je l'avais interprétée comme étant autant de traits d'humour, de pieds de nez à la poésie classique, ou aux idées reçues des gens (sourit-on à un os de seiche? Ou plutôt, sourit-on à la mort?...)

 

Exploitation pédagogique:


J'avoue ne pas fourmiller d'idées, si ce n'est du coup un travail autour du haïkus, vers l'écriture de ce type de poèmes.
Je suis presque "choquée" par l'une des pistes proposée par l'académie d'Aix-Marseille, qui propose de chercher un narrateur. J'espère bien que l'enseignant n'attend pas de réponse précise! C'est de la poésie, laissons-donc l'imagination de l'enfant faire son boulot, et à nous de l'encourager à se mettre en route...

 

Pour aller plus loin:


J'en ai parlé, autant la mettre: fiche pédagogique de l'académie d'Aix-Marseille.

On en parle sur le site de Thierry Cazals.

Zaü est sur Ricochet.

Partager cet article

Repost 0
Published by minifourmi - dans Littérature
commenter cet article

commentaires