Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog de minifourmi
  • Le blog de minifourmi
  • : Un site pour faire partager mon goût pour la littérature, et en particulier la littérature destinée à la jeunesse. J'y fais figurer également mes découvertes culturelles, et les documents susceptibles d'être utiles à la classe.
  • Contact

Texte Libre

Bannière Livraddict

 

En cours de lecture...

vivre-avec-des-cons.jpg

blanche_neige.jpg

petits-contes-de-printemps.jpg

Challenges en cours

 

challenge-Des-notes-et-des-mots-4

Fin: 21/06/13

Livres: 1/3

CD - Film musical: 1

 

Challenge regarde ce que tu lis

Illimité

4/7

 

challenge-chocoladdict.jpg

Fin: 2/10/2012

Livres: 0/2

Recette: 0/1

Film: 0/1

 

Challenge-Beaux-livres.jpgFin: 08/02/2014

Catégorie: amoureux de la beauté

0/7

30 juin 2010 3 30 /06 /juin /2010 21:09

Auteur: Delphine de ViganNo-et-moi-001.jpg

Illustrateur de couverture: Mathieu Forichon

Editeur: France Loisirs

Collection: Piment

Avec l'autorisation de l'éditeur Jean Claude Lattès

Année: 2007

 

Pour ados (dès 14/15 ans environ) et adultes


Quatrième de couverture:

 

Enfant unique d'une famille en déséquilibre, Lou, 13 ans, invente des théories pour apprivoiser le monde. A la gare d'Austerlitz, elle rencontre No, une jeune SDF à peine plus âgée qu'elle. No, privée d'amour, rebelle, sauvage. No dont l'errance et la solitude questionne le monde…
Roman d'apprentissage, No et moi est un rêve d'adolescence soumis à l'épreuve du réel. Un regard d'enfant précoce, naïf et lucide, posé sur la misère du monde. Un regard de petite fille grandie trop vite, sombre et fantaisiste. Un regard sur ce qui nous porte et ce qui nous manque, à jamais.


Mon avis:

 

Un COUP DE COEUR, assurément!

Cela fait plus d'un mois que j'ai lu ce roman. Mais j'avais donné ma priorité aux publications sur la littérature pour enfants par rapport à mes études, et j'attendais impatiemment mes vacances pour rédiger mon billet.

Autant vous dire que le temps n'a pas réduit mon enthousiasme pour ce livre.

Le personnage principal, Lou, est très attachante. Peut-être que je l'ai aimée parce que j'ai pu m'y identifier, replonger dans mon adolescence, à travers cette lecture. C'est une histoire sans mélo, juste sur les sentiments, pleine d'humanité. On n'est pas dans le charabiat niaiseux des "je t'aime / Moi non plus" que l'on rencontre souvent dans cette littérature destinée aux ados. Enfin un livre qui ne prend pas ses lecteurs pour des imbéciles, et qui les emmène à réfléchir à la condition humaine.

Quel est donc ce monde qui nous entoure? Ce monde où les gens ont peur de se regarder dans les yeux? Où les gens ne bougent pas quand un vieil homme, ivre à un arrêt d'autobus s'urine dessus sans même s'en rendre compte? (épisode vécu, quelques jours après la lecture de ce roman...)

De part mes rencontres, de part certaines lectures telles que J'ai vingt ans et je couche dehors, ou Plus fort que la haine, j'ai beaucoup réfléchi à ces injustices, à la chance que j'ai d'avoir une famille aimante, qui me soutient. J'ai bien conscience que la vie ne fait pas de cadeaux, qu'elle est impitoyable, et cela me ronge de me sentir impuissante. Ce livre, qui nous raconte comment une jeune fille essaie d'aider une SDF, est une ode à l'humanité, à la tolérance, au respect d'autrui. Les valeurs qu'il défend me touchent au plus profond.

 

Rajoutons à cela qu'il est extrêmement bien écrit, qu'on sait quand on commence, mais pas quand on arrête la lecture, que l'histoire, comme dans la vie, nous réserve bien des surprises. Alors, vraiment, si vous en avez l'occasion, LISEZ-LE, PARTAGEZ-LE...

 

Ils l'ont lu aussi:

 

Véro, Lucaerne, Bibliza, Florence, Raison et Sentiments, Steph, Elora, Ankya, Anne-Sophie, Ellcrys, talinou9, La tourneuse de pages,


Le petit plus bon à savoir:

 

Ce livre va faire prochainement l'objet d'une adaptation au cinéma. Apparemment, il a été réalisé en 2009, mais sa date de sortie reste encore un mystère. Alors, je croise les doigts, pour qu'il sorte un jour dans les salles!

C'est ICI, sur allociné.

 

En attendant, si ça vous intéresse, voici un entretien avec l'auteur:

 

Repost 0
Published by minifourmi - dans Littérature
commenter cet article
30 juin 2010 3 30 /06 /juin /2010 16:40

Auteur: Lisa Jane SmithLe-Cercle-Secret.jpg

Traductrice: Frédérique Le Boucher

Editeur: Hachette

Collection: Black Moon

Année: 2010 (paru en 1992 aux Etats-Unis)


Pour ados et adultes


Quatrième de couverture:

 

UN CERCLE MYSTERIEUX.

UN AMOUR INTERDIT.

UNE AVENTURE HORS DU COMMUN.

 

Cassie est à peine arrivée dans son nouveau lycée qu'elle devient le souffre-douleur de Faye, une fille aussi belle que venimeuse. Jusqu'à ce qu'elle rencontre Diana, qui la prend sous son aile et dont elle devient la confidente. Faye et Diana appartiennent à une bande étrange qui semble régner sur les lycéens. Que dissimulent-elles vraiment ?

Cassie apprend bientôt leur incroyable secret : un pacte ancestral lie ce cercle d'amis... et d'ennemi où les couples et les alliances se font et se défont.

Quand Cassie tombe amoureuse du beau et mystérieux Adam, elle doit alors choisir entre résister à la tentation ou trahir sa meilleure amie. Elle le sait : un seul faux pas et les forces obscures se déchaîneront contre elle...

 

Mon avis:

 

Je ne m'attendais pas à grand chose en demandant à faire ce partenariat. J'avais entendu ici ou là parler de l'auteur, et ça m'a donné envie. J'avoue que j'ai pris du retard sur ma lecture, car je pensais recevoir le livre plus tard (et donc avoir un peu plus de temps pour la publication de l'article...). J'ai raté mon coup. Tan pis, j'avais mes oraux à passer, les résultats sont positifs, donc le jeu en a vallu la chandelle. Je présente cependant mes excuses à la Team de Livraddict et aux éditions Hachette pour mon manque de considération envers eux.

 

Après mon concours, je me suis donc remise à la lecture avec ce roman.

Je l'ai lu assez vite, et assez facilement (même fatiguée, j'arrivais à poursuivre ma lecture, et à suivre le fil). La lecture s'est avérée distrayante, mais franchement pas transcendante. J'avoue que je m'attendais à mieux.

Au début, j'ai carrément eu peur de l'histoire à la mord-moi-le-noeud, complètement centrée sur le pathos. On en est franchement pas loin, mais heureusement qu'on n'en est pas plus près! Je regrette que le suspense soit si peu maintenu. Tout est prévisible, trop prévisible d'ailleurs... Tant l'histoire d'amour que les découvertes de l'héroïne. Aucun sujet n'est traité en profondeur. On vit les évènements à travers le regard de Cassie ce qui en soit peut-être très intéressant. Mais non. L'esprit est complètement manichéen: soit c'est bien, soit c'est mal... J'ai horreur de ça. C'est à l'encontre de ma vision de la vie, et je trouve cette vision complètement clichée.

Moi qui adore le surnaturel, la sorcellerie, les vampires, me voilà déçue. On n'est presque pas dans le surnaturel (mis à part les derniers chapitres du roman...), plutôt dans le mélo, le pathos... A croire qu'on est en pleine collection "Arlequin", versus il y a de la magie.

 

Bon, en gros vous l'avez compris, je ne me suis pas régalée à la lecture.

J'ai tout de même passé un moment distrayant, facile et reposant (comme quand je me mets devant ma télé à regarder des séries insipides, parce que je n'ai pas envie de réfléchir...). Je suppose que pour des adolescentes (parce que l'univers est quand même très féminin!) qui n'aiment pas trop lire, ce genre de lecture où les préoccupations principales sont les histoires de coeur est probablement assez approprié.

 

Remerciements:

 

Je remercie livraddict et les éditions Hachette pour m'avoir permis ce partenariat.

 

Ils l'ont lu aussi:

 

Malou, Florel, Le blog de Vampires et de Sorcières, Lelanie, Choukette, Phooka, Lolo, Lou, Mariiine, Tine, Latite06, Taliesin, Livresque, Love-of-Book

Repost 0
Published by minifourmi - dans Littérature
commenter cet article
23 juin 2010 3 23 /06 /juin /2010 12:43

Auteur: BamastrauMethodologie-pratique-de-mauvaise-foi.jpg

Illustrateur: Julien Couty

Editeur: Rue des promenades

Année: 2009

 

Pour ados et adultes

 

Quatrième de couverture:

 

La méthodologie pratique de mauvaise foi illustre plutôt qu'elle n'explique, déclinant les cas d'application. On y puise de quoi tenir en face d'une coalition d'opposants et de quoi empoisonner ses flèches. Légère comme un carquois, efficace comme un bazooka.


Mon avis:

 

Un petit bonheur au format minuscule, qui tient dans la poche... mais qui s'égare vite! Et oui, il fallait bien que ça m'arrive un jour, moi là tête de linotte! Résultat, je me suis procuré l'e-book (moi qui déteste lire en ligne...). J'avoue, le format papier m'a manqué, et me manque encore car ce livre a un gout de reviens-y... Tan pis pour moi, me voilà bien punie pour mon étourderie!

 

La lecture de ce livre m'a replongée dans tous ces moments où j'ai pu me faire avoir ou emberlificoter dans le discours des congénères... De l'adolescent (qui exerce sa mauvaise foi 24h/24, en passant par le collègue qui veut toujours avoir raison et imposer sa "science", ou les publicitaires qui usent et abusent de moyens de persuasion pas toujours très honnêtes, pour arriver finalement au débat politique, ou les 2 partis défendent leur paroisse coûte que coûte, quitte à être de mauvaise foi!

Bon forcément, ces situations, ces personnages, c'est moi qui les imagine puisque ce livre ne fait que l'étalage de diverses techniques à user (voire abuser) pour convaincre son auditoire.

 

Il me donne envie d'écrire des exemples, des situations dans lesquelles la mauvaise foi est mise à l'honneur... Des petits bouts de vie, des fragments de discussions.

 

Notons les illustrations décalées qui ponctuent le récit, nous dérangent ou nous font sourire, et que j'ai complètement adorées! (remarquez le personnage sur la couverture... Initialement, je voyais un personnage au visage enfantin, coiffé d'une perruque digne du siècle des lumières... Mais lorsque j'ai rencontré cette illustration, ma vision a changé (je ne dirais pas en quoi... :-)). Et vous, que voyez-vous?

 

Vraiment, il ne faut pas hésiter à vous procurer cet ouvrage car il vous éclairera sur les discussions passées ou avenir, afin de repérer les techniques utilisées par votre adversaire pour vous destabiliser, mais également pour les utiliser lorsque vraiment, il y en a marre de se faire abuser et qu'on veut inverser la vapeur!


Remerciements:

 

Je remercie Blog-O-Book de m'avoir permis ce partenariat, ainsi que les éditions Rue des Promenades pour l'envoi de l'ouvrage.


Ils en parlent:

 

Val, Lucie, Nelfe, Sabine, ActuaLitté,

Repost 0
Published by minifourmi - dans Littérature
commenter cet article
23 juin 2010 3 23 /06 /juin /2010 00:35

challenge_lectures_d__cole

 

 

 

 


Auteur: Olivier Py

Collection: ThéâtreLa_jeune_fille_le_diable_et_le_moulin
Éditeur: L'école des loisirs
Année: 1995

 

Cycle des approfondissements, niveau2


Quatrième de couverture:


Le Père est pauvre et bien fatigué.
Dans la forêt, il rencontre un homme qui lui fait la proposition suivante : “Donne-moi ce qu’il y a derrière ton moulin et tu seras riche, très riche”.
“Il n’y a rien derrière mon moulin, pense le Père, à part un vieux pommier.”
Il accepte.                            
Il a tort. Derrière le moulin, il y a sa fille.
La Jeune Fille, le Diable et le moulin a été créé à Heyoka, théâtre de Sartrouville en novembre 1993 et joué dans wde nombreuses villes en France.


Mon avis:


A la lecture de la pièce, j'avoue que je n'ai pas aimé. L'univers ne m'a pas plu, je n'ai pas réussi à imaginer la pièce jouée. Du coup, dans mon esprit, je n'imaginais absolument pas de la travailler en classe avec des élèves. Mais bon, cela est-il dû au fait que c'est une adaptation d'un conte des frères Grimm? En général, j'ai du mal à accrocher à ces contes, que je trouve souvent trop moralisateurs et gnan gnan.

Heureusement, ma curiosité a pris le dessus. Je suis allée voir dernièrement le travail effectué par plusieurs classes dans le cadre du projet "Lire, dire, écrire du théâtre" autour d'une pièce intitulée "Le journal de Grosse patate" de Dominique Richard. A la lecture de cette pièce, j'avais aimé l'histoire mais pas du tout imaginé ce que cela pouvait donner sur scène, et cela ne m'avait pas encouragé à voir la représentation. Et j'ai été épatée par le merveilleux travail effectué par les élèves!

Du coup, j'ai pensé chercher des vidéos sur cette pièce d'Olivier Py, qui est quand même un grand nom du théâtre français. Et voilà qui me fait terriblement envie! Finalement, avec des élèves, si j'ai l'occasion d'aller voir une représentation de cette pièce (même par une autre compagnie), je me risquerais peut-être, car après-tout, l'imaginaire semble florissant!

 

Voyez donc:

 

 

 

Découvrez "La jeune fille, le diable et le moulin" en théâtre et marionnettes sur Culturebox !

 

Pour aller plus loin:


  • Fiches pédagogiques:

 

Académie d'Aix-Marseille

Académie de Clermont-Ferrand

Académie de Bordeaux

Académie de Limoges

 

  • Pour les curieux:

 

Cacahuète l'a lu.

Tout savoir sur Olivier Py


Repost 0
Published by minifourmi - dans Littérature
commenter cet article
23 juin 2010 3 23 /06 /juin /2010 00:28

Challenge_BD_logo

 

 

 

 

 

 


Scénariste: Brigitte LucianiMonsieur_blaireau_et_madame_Renarde
Dessinatrice: Ève Tharlet
Éditeur: Dargaud
Année: 2006

 

Cycle des Apprentissages fondamentaux, Niveau 1


Quatrième de couverture:


Glouton, Carcajou et Roussette sont d'accord sur un point: blaireaux et renards ne sont pas faits pour s'entendre! Mais les parents ne partagent pas cet avis.
Pire: Monsieur Blaireau et Madame Renarde décident qu'ils vont tous vivre dans le même terrier!

 

Mon avis:


Un vrai coup de coeur pour cette BD pour les plus jeunes.

A la dédicace de la dessinatrice, on voit bien le souci de se rendre lisible et accessible par les plus jeunes lecteurs: "Merci à Nicole R., qui a accepté avec enthousiasme de tester mes planches de crayonnés et lettrages auprès des "p'tits loups" de sa classe..." Eh oui, pour les enfants qui entrent dans la lecture, la grande difficulté réside en la reconnaissance des lettres dans des caractères inconnus. Ainsi, les textes sont extrêmement bien écrits, très lisibles, semblables aux lettres que les enfants rencontrent dès la Grande Section. L'album est donc utilisable en classe dès le CP. De plus, les phrases sont courtes, le texte n'est pas dense, et tout est dialogué, dans des bulles. Cette "simplicité" et cette régularité permettront aux nouveaux lecteurs de se retrouver plus facilement sur la planche de BD, souvent difficile à aborder quand on n'a pas encore acquis les automatismes de lecture.

Notons que pour cette tranche d'âge, on sort des textes "niaiseux" et sans intérêt que l'on peut avoir l'habitude de rencontrer. L'histoire parle de la famille recomposée, de la différence, du vivre ensemble, et va jusqu'à traiter de racisme (un blaireau et une renarde, est-ce que ça peut vivre ensemble?). La présence des enfants que l'on imagine de l'âge des lecteurs est un atout. Ils permettent à nos petits lecteurs de s'identifier, et ce n'est pas négligeable pour susciter l'envie de lire. Ils vivent les disputes, les querelles, les explorations, comme nos petits loups, jouent à des jeux qui sont bien connus de tous (cache-cache...).

Cette BD est toute en douceur, en chaleur, en simplicité, en légèreté. Les illustrations à l'aquarelle sont tout simplement superbes, et extrêmement travaillées pour que l'on puisse toujours reconnaitre chaque personnage (tâches noires du museau des blaireaux différentes par exemple).

En gros, je vous conseille plus que chaudement cette lecture, et j'ai hâte de lire la suite! Limite, moi qui n'avait pas trop envie d'avoir des CP (même si je n'ai plus peur de ce niveau), j'ai maintenant très envie d'en avoir pour pouvoir leur faire découvrir cette lecture!!!

 

Ils sont nombreux à en parler!


Alorsçabulle, Auracan, Cacahuète, Jérôme, PetitMonde, Hélène, CriticBlog, PlanèteBD,

 

Pour aller plus loin:


Prix Bull'Gomme 53 2008,
Une interview sur Auracan,
Eve Tharlet sur Ricochet,
Brigitte Luciani sur Ricochet.

Repost 0
Published by minifourmi - dans Littérature
commenter cet article
23 juin 2010 3 23 /06 /juin /2010 00:20

hachette_jeunesseLivraddict

 

 



La_vie_est_un_conte_de_fillesAuteur: Sophia Bennett
Traductrice: Aude Lemoine
Illustratrice de la couverture: Margaux Motin
Collection: Planète Filles
Édition: Hachette
Parution: Avril 2010

 

Hors liste de référence

Pour adolescentes...

 

Quatrième de couverture:

Nonie est fan de mode depuis toujours.
Jenny est actrice et vient de jouer dans un film à succès.
Eddie, de son côté, passe sa vie à jongler entre devoirs et missions humanitaires. Son blog, de plus en plus populaire, est destiné à faire connaître les causes qu'elle défend.
Trois filles, trois amies, pour la vie.

Lorsque Crow, originaire d'Ouganda et réfugiée à Londres, entre dans leur vie, elle rassemblent leurs talents pour l'aider. Crow est en effet une styliste très talentueuse, mais elle manque totalement de moyens.
Nonie, Jenny et Eddie vont faire de sa vie un vrai conte de fées!

Mon avis:


Voilà une bon petit livre de Chick-lit pour ados comme je les aime!
Bon, j'avoue qu'au début, ça a été un peu dur. Je venais de terminer No et moi (dont je chroniquerais le livre lorsque mon concours sera passé), lorsque j'ai attaqué La vie est un conte de filles. Et forcément, au début, cela m'a presque paru fade. J'ai donc mis quelques jours avant de vraiment accrocher au livre. L'histoire se met tranquillement en place. On nous présente les personnages, les 3 amies, et la famille de Nonie. Mais Crow met du temps à vraiment entrer en scène, et les futilités des conversations adolescentes lassent presque.
Mais une fois cette étape passée, les personnages évoluent, on découvre petit à petit Crow, sa façon de concevoir la mode, son côté extraordinaire (complètement irréaliste, je le conçois, mais si agréable finalement). Et on en vient à avoir envie, nous aussi, de la soutenir. On comprend un peu mieux chaque personnage, on a envie d'aller plus loin... Finalement, on ne lâche plus le livre. Je regrette juste que ce soient des ados trop protégées, issues d'un milieu plutôt TRÈS aisé: l'une est fille de mannequin, sa grand-mère s'habillait en Dior, l'autre est actrice et côtoie le couple le plus célèbre d'Hollywood, et enfin la dernière est une petite carriériste, surprotégée également. Heureusement, le livre évoque à un moment donné leur incompréhension totale et leur inaptitude à envisager la détresse d'autrui (même si c'est rapide et encore trop survolé), pouvant amener des adolescentes (car c'est un livre pour filles, le titre le dit bien...) à réfléchir un tant soit peu à ce qui se passe ailleurs que dans leur petit nombril.
Je conseille ce livre à toute adolescente qui aime les romans légers, apprécie l'univers de la mode et les petits potins, et qui, soit parce qu'elle est obnubilée par le brevet, soit parce qu'elle est ultra-stressée par le bac, a un grand besoin d'air frais et de détente cérébrale.

Attention, je tiens à signaler que ce livre surprend par la cause qu'il défend: "Les enfants invisibles". Sans vraiment percevoir toutes les atrocités de cette réalité en Afrique, on aborde un sujet extrêmement grave, qui pourra amener à des recherches plus approfondies pour les lecteurs les plus curieux.

En gros, en plein concours, ce livre a été un petit délice qui m'a permis de m'endormir dans un univers sucré, rempli de préoccupations futiles, m'évitant de me torturer chaque soir par de grandes questions existentielles et totalement superflues.

Un grand merci à Livraddict et aux éditions Hachette pour m'avoir permis de découvrir ce roman grâce à ce partenariat!

D'autres blogolecteurs l'ont lu:


Lily, Evilysangel, Melcouettes, n-f-lant...


Repost 0
Published by minifourmi - dans Littérature
commenter cet article
23 juin 2010 3 23 /06 /juin /2010 00:15

challenge_lectures_d__cole

 

 

 

 

 

 

 

 


ParfoisAuteur: Jean-Claude Touzeil
Illustrations: Maud Legrand
Collection: Le farfadet bleu
Éditeur: L'idée bleue
Année: 2004

Cycle des approfondissements, niveau 1


Quatrième de couverture:


Parfois,
les poètes n'ont même pas,
le monopole de la poésie

 

Parfois,
on se décide à publier
les inédits de Zidane.

 

Parfois,
le poète les plombs.

Pour lecteurs à partir de 5 ans et jusqu'à plus que centenaires.


Mon avis:


Un petit délice, qui se déguste et se re-déguste. Voilà un recueil que j'ai envie de travailler avec des élèves, un jour (Oh Pitié, Dieu des Concours, je t'implore! Fais que je sois maîtresse en septembre! lol)


De l'humour, des jeux de langage, des jeux de mots, des jeux avec la littérature, du jeu avec tout. Ici, Touzeil nous offre sa vision de la poésie, qui est multiple, accessible à tous...


Et l'illustration n'y est pas pour rien dans tout ça... Mais je n'en dirais pas plus, il faut l'ouvrir!

Alors, dans ce recueil, quel est votre poème préféré?

 

Voici mes préférés (je n'ai pas réussi à me décider...):


Parfois,
geai zéro phote an ortografe.
(oui, je l'ai relu trois fois avant de comprendre!!! Décidément, je ne suis pas encore habituée au langage SMS...)

 

Parfois,
Tintin rejoint Titeuf au "Bar des Bulles" pour taper le carton avec Obélix et les frères Dalton.
(j'imagine bien la scène, au Pré-en-Bulles, un bar de ma ville...)

 

Parfois,
l'avenir du futur antérieur
me semble problématique.
(à moi aussi... c'est quoi d'ailleurs?)

 

Parfois,
à Ixelles (Belgique),
on ne trouve plus
que des grandes tailles.
(va falloir que j'aille y faire un tour ^^)

Exploitation en classe:


Des productions et travaux d'élèves: c'est ICI.

Personnellement, j'inviterais les élèves à choisir leur poème préféré, ou celui qu'ils n'ont VRAIMENT, mais alors VRAIMENT PAS AIME, et à en expliquer la raison.
On pourrait alors en faire un jeu d'écriture à la manière de ce poème, parlant de leur poésie.

Pour aller plus loin:


Jean-Claude Touzeil au printemps des poètes.
On en parle, on en discute sur poésie maintenant.
Les éditions L'Idée Bleue, maison d'éditions qui se consacre à la poésie.
Maud Legrand a son propre blog.

Repost 0
Published by minifourmi - dans Littérature
commenter cet article
23 juin 2010 3 23 /06 /juin /2010 00:09

challenge_je_lis_aussi_des_albums

Le_Petit_cul_tout_blanc_du_li_vreAuteur: Thierry Cazals
Illustrateur: Zaü
Éditeur: Motus
Partenaires: Centre Régional des Lettres de Basse-Normandie et Conseil Général de la Manche
Année: 2003

Cycle des apprentissages fondamentaux, Niveau 3


Mon avis:


Un ouvrage en bordeaux et blanc, qui sur fond de poésie rend hommage à la vie et à la nature. Un très bel album, tout en douceur et fantaisie, qui commence par le début de la vie:

BÉBÉ HIBOU
A PEINE NÉ ET DÉJÀ

VIEUX D'UN MILLIARD D'ANNÉES


Et finit par la fin de la vie... la mort:

APRÈS LA TEMPÊTE, SUR LA PLAGE
UN OS DE SEICHE BRILLE
JE LUI SOURIS


Quand on voit ces 2 poèmes qui se répondent, j'imagine 2 grandes parenthèses ouvertes sur la vie, ouvertes sur le monde...
Et dans tout ça, il y a la maladie, et il y a un petit cul tout blanc, celui d'un lièvre, représenté sur la couverture par inversion de couleurs (le lièvre est blanc, et son cul rouge...)

 

Un grand bravo pour les illustrations presque plus poétiques que le texte en lui-même, selon moi. Le trait est sec, rapide, obscur... on devine, on imagine un monde dans lequel la vie suit son cours, tour à tour lente, immense, silencieuse, chantante, violente... J'ai parcouru l'album en regardant d'abord les images, en n'y voyant pas grand chose... puis la lecture du texte m'éclairait, donc je revenais à l'illustration qui, sous mes yeux, prenait vie, tout à coup. Ce sont des scènes dignes du cinéma qui se déroulaient sous mes yeux... Un voyage vers microcosmos?

 

 

Tiens, d'ailleurs, en lisant la fiche pédagogique de l'académie d'Aix-Marseille, je découvre que ce sont des Haïkus... Oui, effectivement, je n'y aurais pas pensé, mais oui! J'avoue que vu que le recueil nous fait vivre une histoire qui a presque un déroulement logique, on en oublie cette construction en 3 vers, le dernier vers qui forme une chute, une rupture... J'avais vu la rupture, mais je l'avais interprétée comme étant autant de traits d'humour, de pieds de nez à la poésie classique, ou aux idées reçues des gens (sourit-on à un os de seiche? Ou plutôt, sourit-on à la mort?...)

 

Exploitation pédagogique:


J'avoue ne pas fourmiller d'idées, si ce n'est du coup un travail autour du haïkus, vers l'écriture de ce type de poèmes.
Je suis presque "choquée" par l'une des pistes proposée par l'académie d'Aix-Marseille, qui propose de chercher un narrateur. J'espère bien que l'enseignant n'attend pas de réponse précise! C'est de la poésie, laissons-donc l'imagination de l'enfant faire son boulot, et à nous de l'encourager à se mettre en route...

 

Pour aller plus loin:


J'en ai parlé, autant la mettre: fiche pédagogique de l'académie d'Aix-Marseille.

On en parle sur le site de Thierry Cazals.

Zaü est sur Ricochet.

Repost 0
Published by minifourmi - dans Littérature
commenter cet article
23 juin 2010 3 23 /06 /juin /2010 00:08

La_po_sie_africaine

Poèmes choisis par: Bernard Magnier
Images de Franck K. Lundangi
Collection: Album Dada
Édition: Mango
Année: 2005

Age selon moi: Dès le cycle 3


Description de l'album:

Cet album recueille des poèmes de divers auteurs africains, écrits en français, ou traduits de l'anglais ou du portugais. Ils parlent de l'Afrique, de la vie, de la guerre, du racisme, des génocides... Les illustrations nous font voyager au coeur de ce continent par l'utilisation de couleurs chaudes, chatoyantes, de dessins symboliques nous rappelant les tissus africains, ou les masques (visage du personnage sur la couverture...). On découvre une culture qui n'est pas la notre, mais des hommes plus proches de nous qu'on ne le croit. Nous avons tous le sang rouge qui coule dans nos veines, dit-on dans l'un des poèmes...

Une utilisation possible en classe:


Je trouve cet album très intéressant en classe, d'abord en littérature car il permet une ouverture sur des poésies peu communes, qui intègrent un dialogue, ou qui diffusent des idées engagées (on est loin de la caricature "mon amour, je t'aime, tes lèvres douces comme la rosée du matin blablabla...")...

Le rythme dans la poésie africaine, très musical. Senghor vous en parle dans ce bref entretien, vraiment très intéressant et très instructif pour quiconque souhaite aborder ou étudier la poésie.

retrouver ce média sur www.ina.fr

 

Je pense également qu'à travers ce recueil, on peut aborder le thème de la colonisation en Afrique, celui de l'esclavage, mais surtout, on peut aborder l'actualité à travers les différents conflits africains (sans rentrer dans des discussions polémiques, mais surtout pour voir que des communautés proches s'entre-déchirent, pour parler éventuellement des enfants soldats, en mettant en réseau la pièce de théâtre Pinoch et Barbie...).

 

Pour aller plus loin:


Le Monde Diplomatique présente l'album, et nous présente un poème extrait du recueil...
L'extrait d'un poème que j'ai adoré, et quelques petites pistes péda ICI...
NB à la mémoire de l'esclavage: spectacle littéraire et dansé.
Naissance de la littérature francophone: contexte historique.
L'Unesco présente l'histoire de la littérature africaine et son triple héritage.
Entretien avec le poète Amadou Lamine Sall : “La poésie africaine a besoin d'une solide relève depuis Senghor".
La poésie africaine au féminin.

Repost 0
Published by minifourmi - dans Littérature
commenter cet article
22 juin 2010 2 22 /06 /juin /2010 23:17

challenge_lectures_d__cole


Poèmes et textes: René Char

Images: Chloé Poizat
Collection: Il suffit de passer le pont
Editions Mango Jeunesse-Album Dada
Année: 2001

 

Cycle des approfondissements, Niveau 3

Le_Ren__Char1
Description de cette anthologie:


Les éditions Mango présentent des albums principalement poétiques autour d'un auteur phare, ici René Char. Après avoir discuté avec mon oncle, professeur de lettres retraité, j'ai eu envie d'ouvrir cet album. Il était très étonné visiblement que René Char puisse faire partie des programmes de Cycle 3... Et comme je le comprends!
L'ouvrage présente des poèmes, des citations et des textes de l'auteur, pour montrer son côté révolté et positif, constructif... Des textes poignants et passionnants, pour des adultes qui, comme moi, découvrent René Char. Beaucoup de citations m'amenaient à réfléchir à notre société, à notre politique, au chemin que l'on prend...
Les illustrations également sont assez dures je trouve. Ce sont des assemblages, des collages, plutôt abstraits, mais avec des images insérées ça et là d'ouvrages de sciences naturelles, parfois agréables (fleurs, oiseaux...) parfois très désagréables, provoquant presque la nausée (tête de mort rouge, collée sur le schéma d'un système digestif humain...).

Un avis sur l'ouvrage destiné aux enfants:


Franchement... non! Je ne vois pas, ne comprend pas ce que fait cet ouvrage dans la liste de référence. Je trouve les textes complètement inadaptés à l'âge des élèves (complexité du texte, univers de référence trop éloigné, illustrations parfois choquantes pour des enfants non avertis...). Je ne nie pas les qualités de cet album, que je conseillerais vivement à des enseignants de collège. Mais en CM2, vraiment, je trouve que c'est trop tôt... Si quelqu'un ne partage pas mon avis, vraiment il ne faut pas hésiter à poster un commentaire. J'aimerais beaucoup comprendre comment utiliser cet album avec des Cycles3!

 

Pour aller plus loin:


Littécole37
Chloé Poizat
Mango éditions
CENTENAIRE__DE__RENE__CHAR_1_

Repost 0
Published by minifourmi - dans Littérature
commenter cet article