Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog de minifourmi
  • Le blog de minifourmi
  • : Un site pour faire partager mon goût pour la littérature, et en particulier la littérature destinée à la jeunesse. J'y fais figurer également mes découvertes culturelles, et les documents susceptibles d'être utiles à la classe.
  • Contact

Texte Libre

Bannière Livraddict

 

En cours de lecture...

vivre-avec-des-cons.jpg

blanche_neige.jpg

petits-contes-de-printemps.jpg

Challenges en cours

 

challenge-Des-notes-et-des-mots-4

Fin: 21/06/13

Livres: 1/3

CD - Film musical: 1

 

Challenge regarde ce que tu lis

Illimité

4/7

 

challenge-chocoladdict.jpg

Fin: 2/10/2012

Livres: 0/2

Recette: 0/1

Film: 0/1

 

Challenge-Beaux-livres.jpgFin: 08/02/2014

Catégorie: amoureux de la beauté

0/7

28 juillet 2010 3 28 /07 /juillet /2010 10:08

Auteurs: Muriel Bloch et Marie-Pierre FarkasLe-Souffle-des-Marquises.jpg

Illustrateur de couverture: Miles Hyman

Editeur: Naïve

Année: 2008

 

Pour adolescents de 10 ans à 99ans...

 

Extrait de la quatrième de couverture (suffisant je pense...):

 

Lille, 1862 : Éléonore a dix ans et une oreille exceptionnelle. Son père devient fou de rage lorsqu’il découvre qu’elle joue de la musique en cachette : ce n’est pas convenable ! Pour lui faire passer l’envie de devenir musicienne, il l’envoie à Paris chez son oncle et sa tante, qui tiennent une blanchisserie. Mais l’enfant trouve vite le moyen de se faire embaucher dans l’atelier de fabrication d’instruments de Monsieur Adolphe Sax, le génial inventeur du saxophone.

Commence alors une vie peuplée d’amitiés et d’amours impossibles, entre Montmartre et Pigalle, où se croisent peintres, artistes et tout le petit peuple de Paris, aux temps de la Commune et des premières Expositions universelles.

 

Le premier tome d’une saga historique, qui, à travers des figures incontournables de la musique, comme les frères Sax, raconte le destin hors du commun d’une jeune fille passionnée et éprise de liberté.

 

Mon avis:

 

En principe, je n'aime pas les romans historiques. Mais j'avais participé à un partenariat spécial jeunesse sur Blog-o-Book autour de l'album "Ma pieuvre et moi" des éditions Naïve, et le Souffle des Marquises y était aussi. J'avais adoré cet album, et j'étais tentée par les commentaires de ceux qui avaient lu Le Souffle des Marquises. Je me suis donc laissée tentée par ce nouveau partenariat, cette fois-ci sur Livraddict.

Eh bien, je ne suis pas déçue de la découverte! Même fatiguée, je persistais dans ma lecture. Il fallait que j'en sache plus.

 

Nous sommes à l'époque de Napoléon III, et nous découvrons une jeune fille éprise de musique, à l'oreille absolue, qui doit lutter contre les préjugés machistes de la société de l'époque. L'histoire est très bien construite, rythmée, l'on ne se perd pas dans les descriptions à rallonge que j'ai l'habitude de rencontrer dans les romans historiques.

Bon, j'avoue que l'univers me plait tout particulièrement. Ayant fait du piano pendant 15ans, fille d'une mère qui s'est toujours battue pour le droit des femmes dans une société sexiste, je ne pouvais que me sentir proche de cette héroïne, de ses idéaux. Cependant, je suis vraiment nullissime en histoire (pas parce que ça ne me plait pas, mais plutôt parce que je rate toujours un je-ne-sais-quoi qui ne me permet jamais d'avoir de bonnes notes dans cette matière...), et j'avoue parfois avoir eu peur de me perdre dans cet univers. Eh bien, pas du tout! Les notes historiques viennent petit à petit, tout au long du roman, uniquement quand cela est nécessaire. L'équilibre entre fiction et histoire est parfait.

 

Et détail qui ne gâche rien: j'ai versé ma petite larme... Comme quoi, l'émotion était au rendez-vous!

 

Pour les enseignants de cycle 3 ou de collège, je conseille vivement cette lecture qui peut attiser la curiosité des élèves à découvrir une époque dont on parle assez peu dans les manuels scolaires. Qui se souvient à l'école d'avoir appris le contexte dans lequel la Tour eiffel ou la Statue de la Liberté ont été construites? Qui se souvient avoir entendu parler des frères Sax? Napoléon III... d'accord, lui on en a entendu parler, mais on confond souvent avec le premier... C'est une lecture agréable, accessible pour tous, et particulièrement adaptée pour des adolescents qui retrouveront des moments de vie qu'ils connaissent bien encore aujourd'hui: les premiers amours, la lutte pour leurs idées, la difficulté de trouver une place dans un monde d'adultes, la construction de son identité...

 

Alors que dire de plus si ce n'est: vite vite vite, j'attends la suite!!!! Prochain tome, Le Swing des Marquises, en août... Et nous terminerons avec La Samba des Marquises, en septembre!

 

Remerciements:

 

Je remercie Livraddict pour m'avoir fait confiance sur ce partenariat, ainsi que les éditions Naïve qui, une nouvelle fois, m'ont permis de faire une superbe découverte, et en plus ont joint un très joli marque-page en papier-grains qui a accompagné ma lecture...

 

Pour aller plus loin:

 

Gawou l'a lu, et Marie-Pierre Farkas lui a laissé un commentaire très intéressant. N'hésitez pas à y faire un tour!

Ils l'ont lu aussi: Anafrance76, Heloize, Faelys, Soukee, Clairdelune, Valérie, Lilibook, Jostein, Belledenuit,

 

A savoir, pour les parisiens: le livre fait l'objet d'une adaptation scénique au Théâtre de Saint-Quentin-en-Yvelines. Voilà que j'en ai marre d'être si loin! En espérant qu'ils passent dans le Sud un jour!!!

Repost 0
Published by minifourmi - dans Littérature
commenter cet article
24 juillet 2010 6 24 /07 /juillet /2010 22:34

Auteur / Illustratrice: Anne CrausazMaintenant-que-tu-sais.jpgchallenge je lis aussi des albums

Editeur: MeMo

Année: 2009

 

Niveau selon moi: Dès la Petite Section de Maternelle, jusqu'au CE2 (en fonction de son exploitation)

 

Résumé:

 

Un champignon vénéneux, l'amanite Tue-Mouche, nous parle de tous les noms qu'on lui donne, de l'image qu'elle renvoit. Elle est vénéneuse pour se protéger, mais elle aimerait tant avoir des amis, pouvoir se déplacer, être plus grande que les arbres... On ne parle d'elle que dans les contes de fées, mais parfois, elle aimerait plutôt passer inaperçue. Mais, maintenant que tu sais qu'elle est importante dans la nature, alors protège-la!

 

Mon avis:

 

J'ai eu un véritable coup de coeur pour "J'ai grandi ici", et c'est un nouveau coup de coeur pour cet album d'Anne Crausaz. Non seulement, la qualité graphique de l'ouvrage est indéniable, l'album est très agréable à tenir en main, avec son papier épais à grains (un grand MERCI aux éditions MeMo!!!), mais en plus l'auteur parvient à investir dans chacun de ses livres une ode à la nature, à l'environnement. Elle transmet de véritables valeurs aux enfants, des valeurs actuelles, bien différentes de celles soit-disant fondamentales que l'on trouve dans les contes de fées (je dis soit-disant, car je me demande de plus en plus à quoi ça rime d'inculquer aux enfants que les filles attendent les princes charmants, et sont belles, gentilles et obéissantes, et qu'elles seront heureuses quand elles se marieront et feront beaucoup d'enfants...).

 

J'imagine avec de jeunes élèves une lecture à l'automne, pour parler de la saison, des champignons, de l'endroit où ils se forment, mais aussi pour leur apprendre que certains champignons sont dangereux, et qu'il ne faut pas les cueillir, ni les toucher (c'est du poison). On verra aussi que d'autres champignons sont comestibles, et même très bons!

 

Avec des enfants plus grands (cycle 2 - 3), on peut aborder les chaînes alimentaires, en expliquant le rôle des champignons qui sont hétérotrophes, leur importance écologique. Si on a la chance de pouvoir avoir un microscope sous la main, on pourrait observer entre lame et lamelle différents champignons: les spores de carpophores (dans le chapeau des champignons que l'on mange), les moisissures sur un fruit (orange par exemple), levure de boulanger...

Si l'on n'a pas de microscope, on peut quand même observer ces champignons sous les différentes formes pré-citées, pour finalement approfondir sur leur intérêt dans l'alimentation (fabrication de fromages, yahourts...) ou dans les réseaux trophiques (décomposition de la matière organique). Si l'on a un composteur, on pourra observer qu'il y pousse des champignons...

 

Pour aller plus loin:

 

Un entretien d'Anne Crausaz sur Ricochet.

Ils l'ont lu aussi: Aurore, Mimi, Emmyne, Katell, Midola, Bauchette, Libellune, Simples et purs, Morgan,

Repost 0
Published by minifourmi - dans Littérature
commenter cet article
17 juillet 2010 6 17 /07 /juillet /2010 22:33

challenge je lis aussi des albumsAuteur: Sylvie PoillevéMa-maitresse-est-une-ogresse.jpg

Illustrateur: Laurent Richard

Editeur: Père Castor Flammarion

Collection: Les albums du Père Castor

Année: 2005

 

 

 

Niveau selon moi: Dès la Moyenne/Grande section


Quatrième de couverture:

 

Aujourd'hui Thomas entre en CP, chez les grands. Et un grand... ça n'a peur de rien. Enfin presque!

Il paraît que la maîtresse est nouvelle.

Et si elle était méchante? Si c'était un monstre, une ogresse même?

Tout à coup, Thomas est bien inquiet...

 

Mon avis:

 

Un album plein d'humour pour mettre en mots la peur d'un enfant avant la rentrée...

Moi, j'ai bien aimé, sans être transcendée. Je trouve l'album très intéressant pour aborder la notion de point de vue: ce que disent les parents, ce qu'entend l'enfant. Et c'est cette compréhension erronée de l'enfant qui produit l'effet comique de l'album.

Cependant, si je devais en faire la lecture aux élèves, je ne pense pas que j'en ferais une exploitation approfondie. Je ne trouve pas que l'album soit suffisament riche pour cela.


Pour aller plus loin:

 

Ricochet l'a lu.

SitEColes propose une liste d'albums sur l'école et la rentrée pour la maternelle.

Atoutlire propose une bibliographie sur l'école.

L'académie de Nancy-Metz propose un projet autour de cet album.

Repost 0
Published by minifourmi - dans Littérature
commenter cet article
17 juillet 2010 6 17 /07 /juillet /2010 21:01

challenge je lis aussi des albumsAuteur: Thierry RobberechtEva-et-Lisa.jpg

Illustrateur: Philippe Goossens

Editeur: Père Castor Flammarion

Disponible dans la collection "Les p'tits albums"

Année: 2004

 

 

Niveau selon moi: Dès la maternelle si besoin, sinon à partir de 6 ans...


Quatrième de couverture:

 

Lisa est la grande soeur d'Eva. Lisa et Eva se ressemblent beaucoup, mais elles sont aussi très différentes. Elles partagent tous leurs secrets. A deux, ils sont moins lourds à porter. Mais un jour, Lisa s'en est allée...

 

Mon avis:

 

Un album tout en douceur pour parler de la mort d'un proche de façon explicite et réaliste. Pour avoir perdu un proche à 5 ans, je sais que j'aurais aimé qu'on me lise ce type d'album à l'époque, pour mettre des mots sur ma souffrance. C'est pour cela que selon moi, cet album est abordable dès la maternelle. Cependant, pour des enfants qui n'ont pas vécu la mort, cet album arriverait peut-être un peu tôt à la maternelle.

Je pense intéressant de l'étudier à partir du cycle 2 à l'école pour aborder le thème de la mort. Une double page m'a marquée particulièrement. Il y est écrit:

 

" Les autres sont bizarres avec Eva. Ils l'observent avec un sourire désolé, et des larmes pleins les yeux. Eva sait bien que c'est parce qu'ils sont mal à l'aise, mais ça la met en colère."

 

Ainsi, à partir de cette double-page, je trouverais intéressant de se demander pourquoi Eva est en colère.


Pour aller plus loin:

 

Thierry Robberecht est sur Ricochet.

Philippe Goossens est sur Ricochet.

Nos bambins l'a lu.

Repost 0
Published by minifourmi - dans Littérature
commenter cet article
15 juillet 2010 4 15 /07 /juillet /2010 18:47

challenge je lis aussi des albumsAuteur / Illustratrice:

Mireille d'AllancéGrosse-colere.gif

Editeur: L'école des loisirs

Année: 2000


Niveau selon moi: Maternelle

 


Présentation de l'album:

 

Robert a passé une très mauvaise journée. Il n’est pas de bonne humeur et en plus, son papa l’a envoyé dans sa chambre. Alors Robert sent tout à coup monter une Chose terrible. Une Chose qui peut faire de gros, gros dégâts... si on ne l’arrête pas à temps.

 

Mon avis:

 

J'ai découvert cet album il y a quelques mois, lors du Salon de Littérature de jeunesse à Albi. Une conteuse l'a lu aux enfants (petits ou grands comme moi...), qui se sont tous régalés! La plus enthousiasmée était peut-être même une amie, maman de 2 petits bouts de choux de 4 et 5 ans, qui se réjouissait d'écouter cette excellente conteuse - liseuse d'histoires, avec les intonnations, la voix, le ressenti. Nous étions plongés et hapés par cette colère TERRIBLE! Oh oui, je vous assure, si les enfants peuvent s'identifier au personnage, les adultes ne seront pas les derniers! Qui n'a pas un jour ressenti une ...

grosse grosse grosse Grosse GROsse GROSSE COLERE

monter en lui? Et finalement, elle prend tant d'ampleur qu'elle devient autre que soit. On perd tout contrôle, tout sang-froid. On devient monstre... Jusqu'à ce que, un élan de conscience... Non, faut arrêter le carnage! JE ne peux pas faire tous ces dégâts... Et la colère diminue, jusqu'à devenir si petite qu'on l'enferme dans une boite, en espérant ne jamais la ressortir.

 

Bon, en gros vous l'aurez compris, j'ai ADORE cet album, et je compte bien au moins le lire à ma classe cette année. Il est trop bien. Ce serait dommage de passer à côté.

 

Pour aller plus loin:

 

 

 

  • Des fiches pédagogiques, des idées:

 

- Académie de Nancy-Metz

- Inspection académique de la Haute-Vienne

- Académie d'Orléans-Tours

 


Repost 0
Published by minifourmi - dans Littérature
commenter cet article
13 juillet 2010 2 13 /07 /juillet /2010 18:33

challenge je lis aussi des albumsAuteur / Illustrateur: Jérôme RuillierPetit-carton.gif

Editeur: Albin Michel Jeunesse

Collection: Zéphyr

Année: 2002

 

 

 


Hors liste de référence du Ministère de l'Education Nationale

Niveau selon moi; Dès la maternelle (MS)

 

Présentation de l'album:

 

Petit carton vit dans la rue. Pour passer le temps, il fait des pliages, devient bateau ou chapeau de Napoléon. Parfois, il est fatigué. La plupart du temps, les gens ne le voient pas : une dame lui marche dessus, un monsieur lui roule dessus. Alors, Petit carton est triste. Un jour, heureusement, il rencontre Léon.

 

Mon avis:

 

Un album simple sans être simpliste, qui traite d'un sujet "grave", la misère, avec légèreté et naturel. Les illustrations mêlent diverses techniques: collage, peinture, fusain. L'imaginaire est foisonnant, Petit Carton se transforme à loisir, pour devenir ce qu'il a envie de devenir. J'imagine des discussions passionnantes grâce à cet album en maternelle: Petit carton peut-il être tout ce qu'il a envie? (il se transforme à loisirs, mais que faire contre la tristesse?) Pourquoi sa rencontre avec Léon est-elle si importante? (pour être moins triste, moins seul.. Mais aussi parce qu'à 2 on est plus fort, que Léon n'a rien, et Petit Carton vient l'aider...)

Le dessin étant très simple, les couleurs peu nombreuses (bleu, couleur carton, et blanc-gris-noir), on imagine très facilement des créations des élèves pour raconter de nouvelles aventures de Petit Carton et de Léon. Ils peuvent raconter la suite, comme dans le film réalisé par l'école publique St Lautier de Montlaur, par des élèves de GS et CP que vous pouvez découvrir ICI. Ils peuvent également rajouter des évènements dans l'histoire: quels autres pliages peut-il faire? Si avant d'être emporté par le vent, ils était emporté par une voiture?

On pourrait également ouvrir l'exploitation à la fin de la vie de Petit Carton. Que deviendra-t-il quand il sera vieux? C'est alors l'occasion de parler du recyclage, et une façon détournée de parler de la mort, sans dramatiser: le recyclage finalement, c'est une deuxième vie, encore une transformation pour Petit Carton... Et les petits enfants, peuvent-ils se transformer?

 

Bon, en gros, pour résumer, j'aime cet album pour le potentiel qu'il offre à une classe. Cependant, ce n'est pas l'album qui m'a profondément touchée.


Pour aller plus loin:

 

Les Editions Albin Michel présentent l'album.

Parution.com fait une autre présentation de l'album.

Livres à vous nous présente Jérôme Ruillier, l'auteur.

LiesTesRatures JeNaisse l'a lu aussi.

Le Libraire de Chapitre.com donne son avis.

Repost 0
Published by minifourmi - dans Littérature
commenter cet article
6 juillet 2010 2 06 /07 /juillet /2010 11:51

Auteur: Paul Stewart la-chasse-a-l-ogre.jpg

Illustrateur: Chris Riddel

Traductrice: Amélie Sarn

Editeur: Milan

Année: 2005

Titre en VO: Muddle Earth. Book one: Engelbert the Enormous.

 

Niveau selon moi: à partir du Cycle 3, adolescents, et adultes

 

Quatrième de couverture:

 

LE MARAIS QUI PUE,

ses montagnes moisies, sa mare odorante;

ses souris échassières, ses grenouilles péteuses;

ses magiciens, ses elfes, ses dragons...

Un monde délirant, un monde de fous.

Mais un monde en danger.

Seul un super-guerrier peut le sauver.

Un certain Jean-Michel Chamourdi, 10 ans, écolier...


Jean-Michel Chanourdi n'aurait jamais dû aller promener son chien, jamais dû s'approcher de ce buisson... Car Randalf, le Sage, apprenti magicien, l'a piégé. Désormais, Jean-Michel sera Jean-Mi le Barbare, un super-guerrier. Sa mission : terrasser Engelbert le Gigantesque, l'ogre le plus terrible de tout le Marais qui pue. Ca va faire mal, très mal...

 

Mon avis:

 

C'est Fée de passage qui m'a offert ce livre, à l'occasion du Swap Impulse II organisé par Lhisbei.

Et elle m'a gatée! Ce marais a été une très agréable découverte. Moi qui me complais au pays des trolls en tous genres, me voilà servie. Bon, bien sûr, il faut se laisser porter dans l'univers de ce livre, dans son humour bien gras et bien prout-prout, ces personnages dégueus, ce monde loufoque... Cela fait longtemps que je l'ai lu, quasi de suite après sa réception. Et il est tombé pile-poil. Le genre même de livre que j'adore dévorer quand je suis épuisée, qui me met le sourire aux lèvres, peut s'arrêter à tout moment sans qu'on soit noyé lorsque l'on rouvre le livre.

 

Enfin, si l'an prochain j'ai des Cycles 3, ce livre sera dans la bibliothèque de la classe, car je pense qu'il peut attirer les élèves vers de nouvelles lectures, qui ne sont pas celles auxquelles on les habitue dans le milieu scolaire.

 

Bon, maintenant, me reste plus qu'à me procurer la suite...

 

Ils l'ont lu aussi:

 

Glowmoonlight, Critiques libres, Federico,

Repost 0
Published by minifourmi - dans Littérature
commenter cet article
3 juillet 2010 6 03 /07 /juillet /2010 12:05

toujours rien

carte regions de france

challenge je lis aussi des albums

Auteur / Illustrateur: Christian Voltz

 

Editeur: Editions du Rouergue

 

Année: 1997

 

 

Ouvrage publié avec le concours du centre national du livre.

 

Niveau selon moi: Maternelle ou Cycle 2

 


Résumé:

 

Monsieur Louis plante une graine dans la terre. Chaque jour il revient, et chaque jour il ne voit rien. Mais nous, on voit que sous la terre, une tige pousse. Mr Louis décide de ne plus venir. Mais la tige perce à la surface et fleurit. Un oiseau cueille la fleur pour l'offrir à sa copine. Quand Mr Louis revient voir, il ne voit toujours rien...

 

Mon avis:

 

Comme tous les albums des Editions du Rouergue, c'est un joli album de petit format, carré, résolument moderne. Ses illustrations comme vous pouvez le voir sur la couverture sont toutes constituées de montages photographiés, et réalisés à partir de différents objets de la réalité détournés. Toutes les touches colorées sont amenées grâce à des papiers déchirés aux motifs variés. Notons que chaque réalisation est une réalisation éphémère (il ne semble pas y avoir de colle...)

J'aime bien cet album qui peut amener à introduire un travail en sciences en classe... Les illustrations sont rigolotes, les personnages expressifs. Je suis charmée par la beauté de l'album.

Je trouve également très intéressant que l'on puisse voir cette petite graine germer sous terre. Cependant, je regrette que la germination ne soit représentée que par une tige poussant vers le haut. Cela pourrait amener les enfants à oublier qu'en premier lieu, la graine qui germe fait des racines...

 

Une exploitation en classe?

 

  • En sciences:

 

L'un de mes projets d'enseignante est de créer un jardin à l'école, soit en jardin extérieur, soit par petits jardins individuels, dans une bouteille coupée en deux, pour prendre le temps d'observer la nature, les graines germer, les plantes se développer. Cet album est très intéressant pour aborder ce sujet.

 

  • En lecture:

 

Avec des CP, la structure répétitive est à exploiter pour amener les élèves à lire une oeuvre intégrale courte. De plus, le texte est assez court, et l'on peut amener chaque élève à accrocher à la lecture (on peut deviner ce qui est écrit...).

Une double narration texte/image est intéressante à exploiter, en se rendant compte que le texte dit que rien ne pousse, mais on voit bien sur l'illustration que ça pousse, mais que la tige n'est pas encore arrivée à la surface.

 

  • En arts visuels:

 

Création d'un album en utilisant la technique de Voltz de créations éphémères. Eventuellement, pour plonger encore plus dans le thème de la nature, on pourrait utiliser des tableaux naturels, en n'utilisant que des éléments trouvés dans la nature (sable, feuilles, fleurs, tiges, batons, cailloux, fruits, graines, plumes, etc.)

 

 

Pour aller plus loin:

 

Une séquence sur les manifestations de la vie végétale à la maternelle. (Académie d'Aix-Marseille)

Sur Lectures primaires.

Les films d'animation de Christian Voltz.

Une progression en Moyenne Section. (Angers)

Grille d'analyse de l'album (académie de Rennes)

Une fiche de lecture d'élèves (Académie de Toulouse)

Un jardin à l'école.

Créer un album. (académie de Paris)

Des livres réalisés en classe à partir de cet album.

A l'école du jardin... référencement de plusieurs fiches pédagogiques.

Repost 0
Published by minifourmi - dans Littérature
commenter cet article
2 juillet 2010 5 02 /07 /juillet /2010 14:20

Challenge-BD-logoAuteur: Yohan SacréMon-cauchemar-et-moi.jpg

Editeur: Manolosanctis

Collection: Styx

Année: 2010

 

 

Pour adolescents et adultes

 

Quatrième de couverture:

 

Parfois, mais rarement, il rêvait, et ses rêves étaient plus douloureux que ceux des autres garçons. Pendant des heures, il ne parvenait pas à s'extraire de ces cauchemars où il gémissait pitoyablement, et qui, d'après moi, devaient avoir trait au mystère de son existence.

Sir James Matthew Barrie.

 

Quel enfant ne s’est jamais réveillé en pleine nuit en proie à une terreur nocturne ?

 

Plongé dans un univers haut en couleurs, notre jeune héros brise le tabou des peurs enfantines en se liant d’amitié avec son pire cauchemar. Son parcours initiatique avec cette étrange créature va cependant prendre au fur et à mesure du récit une tournure de plus en plus inquiétante…

 

A mi-chemin entre le bestiaire fantasmagorique foisonnant de vie de Miyazaki et l’univers gothique de Burton, Yohan nous délivre un conte enfantin qui s’avère plus sombre qu’il n’y paraît.

 

Mon avis:

 

Je me suis régalée à cette lecture! Il n'y a pas d'autre terme. Un petit COUP DE COEUR pour moi.

 

Cette BD, résolument moderne, nous transporte dans un univers étrange... Dès le départ on est plongé dans l'absurde. On comprend qu'on est dans le rêve. Mais quel rêve? Où est la limite entre rêve et réalité? Qu'est-ce qui dans son réel amène ce petit garçon à faire ce rêve.

Tout est enfantin dans cet album. Autant les dessins, que les dialogues, les mots employés, les questions posées. Mais il y a quelque chose qui dérange, une part d'ombre, qui ne semble déchiffrable que par un adulte.

Ce cauchemar tout noir, avec une flamme sur la tête prend tour à tour le rôle du démon qui fait vivre la maison du magicien dans le Chateau ambulant de Miyazaki, d'ogre tiré tout droit du conte du Petit Poucet...

Le cerf étrange qui est rencontré au cours du voyage me fait penser au Dieu de la nature de Princesse Mononoké, au pouvoir de vie et de mort...

Et puis, cet univers merveilleux, mystérieux, inquiétant, terrifiant, n'est effectivement pas sans laisser penser à l'univers de Burton.

Autant dire que j'étais pleinement dans mon univers dans cette BD, que je vous conseille vivement de découvrir.

Attention cependant, vous risquez de vous prendre un bonne claque à la fin... Donc si vous souhaitez l'offrir à un enfant, lisez-le avant!

 

Remerciements:

 

Je remercie vivement Blog-o-Book et la maison d'édition Manolosanctis d'avoir rendu ce partenariat possible, et de m'avoir permis cette splendide découverte.

 

Ils l'ont lu aussi:

 

Herisson08, Mango, Plume, Calypso,

Repost 0
Published by minifourmi - dans Littérature
commenter cet article
1 juillet 2010 4 01 /07 /juillet /2010 22:32

Challenge-BD-logoAuteurs: Clampchobits2_31012003.jpg

Edition: Pika

Diffuseur: Hachette Livre

Année: 2003

 

 

Pour ados et adultes

 

Quatrième de couverture:

 

Tchii, l'ordi trouvé par Hideki Motosuwa est-elle un Chobits? En tout cas, elle semble détenir un grand secret. Mais voilà qu'elle part toute seule à la recherche d'un emploi pour aider son maître. Dieu sait ce qu'il peut lui arriver! Voici enfin le deuxième volume de LA comédie sentimentale du moment.


Mon avis:

 

J'avais adoré le premier tome, qui était également le premier manga que je lisais. J'ai aimé celui-ci, mais je ne sais pas vraiment pourquoi j'ai moins accroché. J'aime toujours l'histoire, mais cela m'a moins pris. J'adore toujours autant le dessin, la mise en page, la façon de mettre en valeur les sentiments, en incorporant du texte à l'illustration.

 

Dans ce tome, on voit que l'action commence à prendre forme. L'intrigue se met en place petit à petit, une énigme fait surface, mais on n'y est pas encore tout à fait... J'ai la sensation que ce tome est une transition. Le Tome 1 pose le décor, celui-ci annonce l'intrigue...

 

Finalement, j'ai très envie de lire la suite, car avec ce tome-là, je reste sur ma faim... Et puis, maintenant que je suis en vacances, peut-être vais-je me lancer plus sérieusement dans les adaptations télévisuelles?

Repost 0
Published by minifourmi - dans Littérature
commenter cet article