Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog de minifourmi
  • Le blog de minifourmi
  • : Un site pour faire partager mon goût pour la littérature, et en particulier la littérature destinée à la jeunesse. J'y fais figurer également mes découvertes culturelles, et les documents susceptibles d'être utiles à la classe.
  • Contact

Texte Libre

Bannière Livraddict

 

En cours de lecture...

vivre-avec-des-cons.jpg

blanche_neige.jpg

petits-contes-de-printemps.jpg

Challenges en cours

 

challenge-Des-notes-et-des-mots-4

Fin: 21/06/13

Livres: 1/3

CD - Film musical: 1

 

Challenge regarde ce que tu lis

Illimité

4/7

 

challenge-chocoladdict.jpg

Fin: 2/10/2012

Livres: 0/2

Recette: 0/1

Film: 0/1

 

Challenge-Beaux-livres.jpgFin: 08/02/2014

Catégorie: amoureux de la beauté

0/7

24 octobre 2010 7 24 /10 /octobre /2010 10:22

challenge je lis aussi des albumsAuteur - Illustrateur: Eric Carle La-chenille-qui-fait-des-trous.gif

Editeur: Mijade

Année: 2004

 

Niveau selon moi: Maternelles (après, tout dépend de l'exploitation qu'on en fait...)

 

Présentation de l'album:

 

Une chenille sort de son oeuf et a TRES faim. Le lundi, elle croque dans une pomme, le mardi dans 2 poires, le mercredi dans 3 prunes, le jeudi dans 4 fraises, le vendredi dans 5 oranges... Elle mange tellement qu'elle devient énorme, puis se transforme en cocon pour laisser sortir un superbe papillon.

 

Mon avis - Des pistes péda?

 

Voilà le premier album que je chronique et que j'ai travaillé avec ma classe de moyennes sections. N'étant là qu'une fois par semaine, je n'avais pas le temps d'étudier l'oeuvre très en profondeur avec les élèves. Cependant, étant en charge des activités de numération, j'ai approfondit cet aspect avec les élèves. Forcément, c'est un album que j'aime beaucoup, donc ça aide...

Visiblement, les élèves y ont pris plaisir, notamment aux multiples relectures au cours desquelles certains arrivaient presque à me réciter le texte par coeur! 

Il est possible que je le ressorte en fin d'année, lorsque je mettrais en place l'élevage de vers à soie. Je pense que les élèves seront contents de retrouver un album qu'ils ont déjà étudié en plus!

Notons pour ceux qui ne connaissent pas le livre que cet album constitue un album à compter très intéressant. Lorsque la chenille mange chaque jour elle mange un fruit de plus (procédure additive implicite), et la mise en page permet justement de bien s'approprier la comptine numérique, grâce à des petits rabats. N'hésitez pas à aller à la bibliothèque la plus proche pour le feuilleter!

 

Si vous souhaitez que je vous transmette mes fiches de préparation (en numération), les fiches et les jeux (un mémory de numération et des cartes de tri en numération versus "fruits") que j'ai fabriqués n'hésitez pas à m'envoyer un mail et je vous enverrais le tout.

 

Au passage, voilà la petite chanson que j'ai chanté avec la classe! Notez que les jeux de doigts sont assez complexes, mais du coup très intéressants à travailler avec eux (alors que les paroles sont des plus simples...). Les paroles ont un intérêt: travailler avec eux sur la rime. (Hector: même geste avec un (ou 2) bras / Fanfan: soit debout en se baissant et se levant, soit même geste avec les 2 bras)

 

"Camille la chenille se plie, se déplie!

Camille la chenille se plie, c'est la vie!

 

Hector le castor se plie, se déplie!

Hector le castor se plie, c'est la vie!

 

Fanfan l'éléphant se plie, se déplie!

Fanfan l'éléphant se plie, c'est la vie!"

 

 

 

Pour aller plus loin:

 

Le blog d'Alexandre: Les activités proposées par une maman à son enfant autiste.

Le site materalbum propose des liens pour l'exploitation de cet album.

A la case Catherine propose des exploitations dans tous les domaines de l'école maternelle.

L'IUFM de Paris propose des exploitations en Moyenne et Grande section.

Fautpaslacher propose un projet pour des TPS-PS-MS.

Al Madrassa by Oumi Ressources propose des exploitations de cet album.

L'école d'Herrin propose des jeux autour de cet album.

La Chenille qui fait des trous sur Lectures Primaires.

Une éducation au développement durable en Guyane: des activités autour de l'album.

Des productions de la classe de PS-MS à Sceaux.

Des exercices possibles par Jacinthe.

Ce qu'ils ont fait au RPI Chatain Genouille Surin.

Un joli papillon à fabriquer en arts visuels.

Des fiches de travail pour des Grandes Sections.

Un logiciel pour la classe.

 

Une discussion sur le Forum de la Maternelle, sur le forum Enseignons.be, sur le forum Enseignants du Primaire

 

Les éditions Mijade présentent l'album.

 

D'autres blogo-lecteurs l'ont lu:

 

Karine,

 

Repost 0
Published by minifourmi - dans Littérature
commenter cet article
29 août 2010 7 29 /08 /août /2010 18:07

challenge je lis aussi des albumsAuteur: Thierry LenainTu-existes-encore.jpg

Photographe: Patricia Baud

Editeur: Syros

Année: 2005

 

Pour toute personne (adultes, mais aussi enfants) qui est confronté à la mort d'un être cher.

Selon moi, à partir du cycle 3 (pour l'école...).

 

Quatrième de couverture:

 

UN UNIVERS POETIQUE,

CELUI DE THIERRY LENAIN,

ECRIVAIN.

UN UNIVERS ARTISTIQUE,

CELUI DE PATRICIA BAUD,

PHOTOGRAPHE.

UNE RENCONTRE INATTENDUE,

COMME UNE EVIDENCE.

 

Voici un extrait:

 

"ON ME DIT QUE PLUS JAMAIS

TU NE ME CONSOLERAS

PLUS JAMAIS JE NE M'ENDORMIRAI

DANS TES BRAS.

 

JE M'EN FICHE.

TU ES MORT

MAIS TU EXISTES ENCORE."

 

Mon avis:

 

Un album tout en douceur, que j'ai lu, relu, re-relu. Il faut dire que la mort est un sujet qui me touche particulièrement. L'ayant connue très jeune, j'y ai beaucoup réfléchi, pensé... Ce poème fait renaitre en moi des souvenirs: mon enfance, mon grand-père, la maladie, la disparition (car c'est ainsi que j'ai vécu la mort), l'absence, l'amour, les pleurs de ma petite soeur qui pourtant ne l'a jamais connu...

Mais il n'est jamais trop tard pour dire ce que l'on a à dire. C'est pour cela que j'ai écrit un journal étant enfant. Pour parler à mon papi, parce que j'avais besoin qu'il découvre toutes ces choses dont on l'a privé.

La mort se revêt toujours d'un mystère. A-t-on une ame? une vie après la mort?

Mais finalement, cela n'a aucune importance. Un jour on est là, le lendemain on n'y est plus. Mais la vie suit son cours. La terre continue de tourner. Les oiseaux de chanter. Les arbres de pousser.

 

Les photographies de Patricia Baud sont sublimes. Elles nous invitent à imaginer, à rêver, à penser, à songer... Elles ne nous emprisonnent pas dans un univers qui n'est pas le notre. Elle nous emmène au contraire à pénétrer dans cet univers, les mots lus raisonnant dans notre tête.

 

C'est un album qui se déguste pour plonger dans ce que l'on est, et qui peut inviter les élèves à un débat philosophique très intéressant (car il est toujours intéressant de parler de ces tabous, tout en douceur, sans dramatiser, juste pour avoir les mots pour en parler).

 

Pour conclure ma lecture, je ne peux passer à côté d'un petit clip vidéo rendant hommage au superbe film de Darren Aronofsky "The Fountain".

 

 

Pour aller plus loin:
Ils l'ont lu: Comptines.fr, Sylau85, Ricochet,
Un article approfondi autour de cet album sur le site Sitartmag.
Le site de Thierry Lenain.
Le site de Patricia Baud.
Une exploitation pédagogique possible pour le Cycle II et III.
Repost 0
Published by minifourmi - dans Littérature
commenter cet article
19 août 2010 4 19 /08 /août /2010 18:26

Challenge-BD-logo

lou5 laserAuteur: Julien Neel

Coloristes: Carole et Julien Neel

Editeur: France Loisirs (avec l'autorisation des Editions Glénat)

Année: 2010

 

Selon moi, dès 10ans

 

Résumé de l'éditeur:

 

"Les nouvelles aventures de la merveilleuse petite Lou. Et de Julien Neel, à la sensibilité et au dessin toujours aussi justes. Bon, ok, l'immeuble de son enfance qui part en fumée, au milieu de la nuit, ça fait un gros choc. Mais bon, apprendre la même nuit que l'on va avoir un petit frère, c'est merveilleux et ça équilibre pas mal le truc. L'année des quatorze ans de Lou, ça commence comme ça, cash. Donc, tout va très bien. Ou pas. Ça continue dans la chambre d'un grand hôtel du centre ville, en feuilletant le journal intime que sa mère tenait, adolescente. C'est marrant, ça explique plein de trucs, ce journal. Genre pourquoi elle est comme ça, sa mère, a tellement profiter du moment présent. Et puis ça fait se poser des questions, on fait des parallèles, forcément, ça donne des sortes de pistes pour se construire soi-même. Ou pas. Ensuite, et bah la vie continue. Les copines qui ne changent pas mais qui sont de plus en plus différentes, les visites sans fin de tout un tas d'appartements et puis toujours, cette histoire avec les deux garçons là, choisir entre Paul et Tristan. Ou pas."

 

Mon avis:

 

J'avais lu les 2 premiers tomes, et je me régale à regarder les dessins-animés qui en ont été tirés. Forcément, il m'a manqué la lecture des tomes 3 et 4. Cependant, j'ai pris grand plaisir à lire ce nouvel album, dans lequel j'ai découvert une Lou résolument adolescente, avec de nouveaux personnages, et des changements physiques. Lou a désormais l'apparence d'une belle jeune fille, qui se maquille, élégante... Sur le coup, ça surprend! Mais c'est un plaisir de voir l'évolution de notre héroïne...

L'album est construit de manière surprenante également. On passe tour à tour du journal intime d'ado de la mère de Lou aux évènements qui se déroulent. Et le parallèle rajoute un peu de piment. On en sait un peu plus de la vie de Lou, du passé de sa famille... Et l'auteur en profite pour rajouter des petites touches qui nous ramènent régulièrement à lui. Un exemple? Lisez-donc:

 

"C'est de ça dont j'avais besoin, en fait, une grande page blanche..."

 

Pour vous laisser sur une note musicale:

 

_lou_-T5-planche-janvier-2010.jpg

 

 

Une petite vidéo pour avoir bien l'air dans la tête?

 


 

Pour aller plus loin:

 

Le blog de Julien Neel.

Lou! Laser Ninja a reçu le prix Fauve Jeunesse 2010 au Festival d'Angoulême. VOIR ICI.

Lou a ses fans sur canalblog...

 

Ils l'ont lu aussi: Slay, Faelys, Canel, Zaelle, Mélusine, Cedric Gasperini, Thierry, Meisatsuki, Mômes.net, Plusieurs avis sur LecoinBD (positives et négatives)

 

 


Repost 0
Published by minifourmi - dans Littérature
commenter cet article
14 août 2010 6 14 /08 /août /2010 17:24

challenge je lis aussi des albumsAuteur: Ramona Badescu

Illustrateur: Olivier Balez

Editeur: Albin Michel Jeunesse

Année: 2005

 

Hors liste de référence. Selon moi: dès 2ans.

 

 

Quatrième de couverture:A trois

 

à 1 c'est la rencontre

à 2 c'est l'amour, la vie en amoureux

à 3 c'est une nouvelles vie à inventer

avec l'enfant qui est là

 

une histoire de petits riens

et de bonheur qui s'agrandit

 

Mon avis:

 

Comme toujours, je suis séduite par les illustrations d'Olivier Balez, toujours très colorées, pleines de vie, de symboliques.

Ici, c'est une histoire d'amour qui n'est pas sans me rappeler Wahid de Thierry Lenain (également illustré par Olivier Balez). C'est d'ailleurs le GROS point négatif que je vois sur cet album... On a la sensation d'un plagiat. Mais ce n'en est probablement pas un. Ce serait sacrément fort qu'un auteur plagit l'autre en utilisant le même illustrateur, et dans la même maison d'édition...

Une commande d'éditeur peut-être? Si vous avez la réponse, je m'interroge...

 

A 1, l'histoire est présentée en parallèle sur la double page: sur une page la femme, sur l'autre l'homme (comme dans Wahid...).

A 2, homme et femme se rencontrent, l'histoire d'amour se construit, avec ses petits bonheurs et ses petites peines.

A 3, c'est l'arrivée du petit troisième, le produit de l'amour.

 

L'histoire est pleine de charme, j'apprécie particulièrement que l'histoire d'amour ne soit pas présentée comme une histoire de princesse... Ici, le couple se dispute, l'amour se construit, la femme est bordellique tandis que l'homme est maniaque. Cela fait du bien de rencontrer un couple moderne présenté aux plus jeunes...

 

Et puis comme les comptines, c'est toujours bien pour apprendre à compter... 1,2,3...

 

 


 

 

 

 

 

Pour aller plus loin:


Aubagne Ville Lecture
l'a lu aussi.

Ils sont sur Ricochet: Ramona Badescu et Olivier Balez.

Repost 0
Published by minifourmi - dans Littérature
commenter cet article
14 août 2010 6 14 /08 /août /2010 00:05

challenge je lis aussi des albumsAuteur / Illustratrice: Flow BassotLe-demenagement.gif

Editeur: Les éditions d'à côté

Collection: Les p'tits tracas

Année: 2005

 

Hors liste de référence

Dès la maternelle (voire même avant...)

 

Quatrième de couverture:

 

Aïe, aïe, aïe!...

Déménagement, changement d'école, arrivée d'un bébé... Ce n'est décidément pas toujours facile d'être petit!

Mais tout va mal... qui finit bien.

 

Mon avis:

 

Cet album est une très belle découverte. Un petit format facile à tenir en main pour un petitou, une couverture qui annonce la couleur du problème (ou du tracas...), et quand on commence la lecture, la surprise est de taille.

Les illustrations sont superbes, pleines d'humour, de fantaisie, de gaitée... Les sentiments du petit garçon sont extrêment bien rendus. Comment il imagine la future maison (avec nouvelles balançoire, super jardin...) au départ, puis ce qui se passe dans sa tête quand il réalise qu'il va quitter son école, ses amis... Un vrai fouillis!

Le texte prend part intégrante à l'image, on peut donc se demander où est le texte, où est l'image...

Et puis, petit détail non négligeable: le jour J du déménagement, c'est la date de mon anniversaire! hihihi (Flow Bassot aurait-elle pensé à moi? ^^ Bon, d'accord, j'arrête mon délire. Voilà ce qu'on appelle une belle coïncidence.)

 

Sinon, le petit bémol: La quatrième de couverture annonce l'arrivée d'un bébé. Qu'on ne s'y trompe pas, ce n'est pas franchement explicite dans l'album. On ne voit pas la maman enceinte, pas de bébé à l'horizon. Un seul et unique indice se trouve dans le texte:

 

"Ils ont décidé qu'on allait changer de maison parce que ça devenait trop petit, à cause de... je ne sais pas trop quoi!"


Du coup, je me disais qu'un débat pouvait être mené à ce sujet. A la fin de la lecture de l'album, après avoir lu la quatrième de couverture, on pourrait demander aux élèves: "Est-ce qu'il y a vraiment l'arrivée d'un bébé?"

 

C'est un album que je recommande vivement aux parents qui envisagent un déménagement avec un enfant de 2 à 6ans environ...

Et pour les enseignants, je ne fourmille pas d'idées, mais je suis sûre qu'il y a plein de choses à faire dessus...

 

Pour aller plus loin:

 

Le site de Flow Bassot.

Sitartmag présente la collection des P'tits tracas.

Repost 0
Published by minifourmi - dans Littérature
commenter cet article
10 août 2010 2 10 /08 /août /2010 20:42

challenge je lis aussi des albumsAuteur: Carl NoracTete-en-l-air.jpg

Illustrateur: Beppe Giacobbe

Editeur: Rouergue

Année: 2009

 

Hors liste de référence.

A partir du Cycle 2 selon moi...

 

Quatrième de couverture:

 

M.Quidam veut toujours faire le contraire de tout le monde.

Quelle aubaine quand, un matin, il ne trouve plus sa tête sur ses épaules! Un homme sans tête, ça c'est original.

 

Mon avis:

 

Qui n'a pas eu un jour envie d'être différent. Pas envie d'être un mouton! Alors comme toujours, faisant preuve de la meilleure des mauvaises foi, on critique tout ce qui passe, et on fait toujours le contraire de ce qu'on nous dit.

Je me reconnais bien dans ce tableau. Mais jamais l'envie de faire le contraire ne m'a poussé si loin que ce M.Quidam.

Tout le monde dit de lui qu'il est tête en l'air, tout ça parce qu'il fait sa promenade en marchant sur les mains, ou parce qu'il va au travail à pieds en suivant les rails du tramway...

Mais un jour, il se rend compte que si on regarde sa tête, on voit M.Toutlemonde... Le lendemain, à son réveil, sa tête a disparu. Oh bonheur!

Et nous aussi on se régale... Peut-on, rien que parce qu'on veut être différent, faire en sorte de n'avoir plus de tête? Et que se passe-t-il sans tête? Les gens ont peur, on ne voit pas où on met les pieds... On est triste, sans tête. Et comme les clefs de la voiture, la tête finit toujours pas réapparaître, à l'endroit où on ne l'attendait pas... C'est donc ça perdre la tête?

 

teteenlair062 250Je dis toujours qu'un jour je vais oublier ma tête quelque part... Et si finalement il fallait que je le fasse pour me réconcilier avec ma trogne? Mesdemoiselles qui passent du temps le matin devant le miroir à se demander comment faire pour rendre cette tête regardable, dites-vous bien qu'au fond de vous, cette tête est bien utile, et qu'en fin de compte, vous l'aimez bien...

 

Comme toujours, le verbe et l'inventivité de l'écriture de Norac me ravit. Je découvre l'illustrateur italien Beppe Giacobbe et j'en suis ravie. De prime abord, cette illustration de couverture ne m'attirait guère... Ce bleu pâle couleur des chambres de petits garçons... beuark! Mais non, quand on a la tête dans les nuages, quoi de mieux que ce bleu ciel ravissant? Les illustrations ici prennent une place de choix, nous font sourire, nous font rêver... Parce que le texte a parfois des allures de tête à l'envers, nous sommes ravis de retrouver une touche de surréalisme dans ces illustrations qui laissent grande part à notre imaginaire.

 

Encore un bijou de l'un de mes auteurs favoris...

D'ailleurs je me rends compte que je n'ai pas chroniqué beaucoup de ses livres... Il va falloir remédier à cette lacune!

 

Et si on finissait cet article en musique?

 

 

Pour aller plus loin:

 

Carl Norac se dévoile dans une vidéo mise en ligne ICI par l'Ecole des loisirs. A ma grande surprise, je vois que j'avais relativement bien cerné l'auteur dans son oeuvre lorsque j'ai présenté le recueil de poèmes "Petits poèmes pour passer le temps"... Je ne comprends donc toujours pas le 10 qu'ils m'ont flanqué sur ce recueil si riche et à mon sens si bien adapté au contexte scolaire...

 

Carl Norac a également été invité par Ricochet pour faire l'objet d'un petit entretien très agréable à lire (peut-être parce que l'auteur me touche, et que ses mots me touchent? Allez savoir...).

 

Le Site de Carl Norac.

 

Beppe Giacobbe présenté par Ricochet.

 

Tête en l'air présenté sur Passion du livre.

 

Bodoï.info l'a sélectionné pour la jeunesse.

 

Une sélection de livres autour du portrait.

Repost 0
Published by minifourmi - dans Littérature
commenter cet article
4 août 2010 3 04 /08 /août /2010 22:05

Les-mercredis-de-l-albumchallenge je lis aussi des albumsAuteur: Christian BruelChonchon.jpg

Illustratrice: Sophie Dutertre

Editeur: Être

Collection: à l'envers des feuilles

Année: 1997

 

 

 

Age selon moi: A partir de la moyenne section de maternelle

 

Quatrième de couverture:

 

Certes, Chonchon aime réfléchir.

 

Mais quand un autre Chonchon,

puis deux et bientôt sept nounours semblables

s'invitent dans l'histoire, un doute l'envahit:

"Qui est le vrai Chonchon?" se demande Chonchon.

 

Identité, différences, tendresse...

Une légère variation du papier de couverture

donne à chaque exemplaire la singularité de Chonchon:

il est unique au monde!

 

Comme vous et moi.

 

Mon avis:

 

Au départ sceptique vis à vis des illustrations dans lesquelles j'avais du mal à me repérer, finalement j'ai finit par adhérer au style, et surtout à la construction de l'album. Jouant des répétitions, de l'accumulation, chaque nouveau Chonchon amène un plus dans la petite communauté qui se constitue. Chacun a son importance, l'un faisant de la magie, l'autre la cuisine ou le bricolage, l'autre encore capable d'apprendre plein de choses...

Et comme la quatrième de couverture l'indique, chaque album Chonchon est lui aussi unique, car la couverture est faite de papier recyclé grossier, sur laquelle apparaissent des bouts de journeaux qui ont servi à sa fabrication. Voilà donc un album très riche, qui peut nous amener à de nombreux apprentissages à l'école.

 

Quelques idées...

 

Devenir élève:

 

Qu'est-ce qu'être un bon élève? Voilà une question que grand nombre d'enfants voire de parents se posent, et en général la réponse c'est "avoir de bonnes notes". Mais finalement, les notes sont-elles si importantes? Cet album, en mettant en valeur les capacités de chacun, nous amène à réfléchir à ce que l'on sait faire que l'autre ne sait peut-être pas faire, et vice-versa. Peut-être à partir de cet album peut-on dégager différents champs de capacités, qui aideront les élèves à s'auto-évaluer?

 

Un exemple:

- Capacités de création

- Capacités de communication

- Capacités de mémorisation...

 

Découverte du monde:

 

En mathématiques, on peut utiliser le procédé d'accumulation pour amener les élèves à créer des algorithmes fonctionnant par accumulation (ex: 1 perle bleue, 2 perles rouges, 3 perles jaunes, 4 perles vertes, 5 perles blanches, d'abord en ajoutant toujours 1, puis en ajoutant 2, puis en ajoutant 3...)

 

En sciences, on peut parler du recyclage, et fabriquer son propre papier à partir de vieux journaux que les élèves auraient récupéré à la maison.

 

Langage:

 

On pourrait introduire en classe une mascotte appelée Chonchon que l'on utiliserait pour s'exprimer. Les élèves les plus timides pourront alors dépasser leur timidité en s'exprimant à travers la peluche.

Les élèves pourraient se passer la peluche pour dire ce qu'elle sait faire. Elle sait chanter, elle sait cuisiner, elle sait râler, etc... L'enseignant relancera à chaque fois que les enfants sont à court d'idées en prenant lui aussi la peluche. Cela amènera les élèves à accepter que le Chonchon de l'un n'est pas le Chonchon de l'autre, chacun étant différent...

 

Pour aller plus loin:

 

Une sélection de titres pour la jeunesse en 1998. On parle de Chonchon à la page 13.

Un article paru dans Lesoir.be parle de Chonchon, l'ours philosophe.

Si la philosophie à l'école vous intéresse, voici une liste élaborée par l'UNAPEC afin de guider l'enseignant dans cet enseignement. Une liste d'albums "supports" y est proposée pour l'école.

L'institut national Charles Perrault nous parle de Christian Bruel.

Voici les valises pédagogiques de l'académie de Nancy-Metz. Cela peut servir à imaginer des lectures en réseau, ou à trouver d'autres albums accessibles et utilisables à la maternelle.

Voici une fiche qui me semble très intéressante. Elle pose la question de l'évaluation de la capacité à savoir raconter une histoire qu'on lui a lu à un autre camarade.

Repost 0
Published by minifourmi - dans Littérature
commenter cet article
4 août 2010 3 04 /08 /août /2010 07:00

Les-mercredis-de-l-album.jpg

challenge je lis aussi des albumsAuteur: Christian Bruelce-que-mangent-les-maitresses.jpg

Illustratrice: Anne Bozellec

Editeur: Être

Collection: "à l'envers des feuilles"

Année: 2002


Sur la liste de référence du Cycle 2 (Niveau 1)

Possibilité de l'exploiter en maternelle


Petite présentation:

 

Cet album présente la vision que de jeunes enfants peuvent avoir de la vie "privée" de leur maîtresse. Le texte est sous forme de courtes phrases prononcées par des enfants et encadrées. Dans ce cadre, on trouve également le dessin d'un enfant. En arrière plan, est représentée l'image que se fait l'enfant dans sa tête d'une maitresse qui n'a pas de maison, qui dort à l'école...


Mon avis:

 

Un album plein d'humour, de fantaisie et de vérité, qui correspond bien à l'image que se fait l'enfant de la maîtresse. Outre le travail sur la langue qui peut être fait, comme le propose cette fiche pédagogique, on peut aboutir à un débat à partir de cet album, amenant les élèves à s'exprimer: sont-ils d'accord ou pas avec ce que l'on dit de la maîtresse? Pour eux, que fait la maîtresse quand ils ne sont pas à l'école?


Pour aller plus loin:

 

Ecole pour les parents présente l'album dans une autre version, en présentant les premières pages de cette version (qui n'est pas la mienne).

Cap! ô Capes doc fait une courte présentation de l'album.

ICI on parle de ANNE BOZELLEC, l'illustratrice.

LA, on parle de Christian Bruel, l'auteur et fondateur de Être éditions, maison d'édition qui a dû fermer ses portes récemment.

Repost 0
Published by minifourmi - dans Littérature
commenter cet article
4 août 2010 3 04 /08 /août /2010 07:00

Les-mercredis-de-l-album

 

challenge je lis aussi des albumsAuteur: Christian BruelL-heure-des-parents.jpg

Illustratrice: Nicole Claveloux

Editeur: Être

Collection: Alter Ego

Année: 1999

 

Niveau selon moi: Dès la petite section de maternelle

 

Quatrième de couverture:

 

Quand Camille s'invente de nouveaux parents, ils sont plus ébouriffants les uns que les autres!

 

Et pourtant moins que Papa et Maman!

 

Mon avis:

 

A chaque page, Camille un petit lionceau rêve tour à tour de parents différents. Ainsi, elle imagine des aventuriers, des riches, des homosexuel(le)s, des parents qui ne sont qu'un, des parents divorcés et remariés...

 

Voici un extrait:

"Les parents de Camille s'appellent Juliette et... c'est tout.

Camille aussi sera toubib et trapéziste sur Internet."

 

Les mots sont bien choisis, les illustrations très enfantines (les personnages sont des animaux, très colorés, on y voit toujours Camille en pleine action dans sa famille imaginaire...), l'album est particulière adapté à des enfants en bas âge. Il permet d'aborder des thématiques qui peuvent questionner les enfants de cet âge. Qui sont leurs parents? Finalement, on se rend compte que les parents peuvent être très différents. Ils ne sont pas toujours 2. Et ils ne sont pas toujours de sexes différents.

Cet album est une ouverture à la communication, une ode à la diversité, et permet de travailler le langage avec les élèves de façon adaptée, en abordant l'homosexualité, la monoparentalité, sans forcément parler de sexualité ou de valeurs. La question ne se pose même pas si c'est bien ou mal.

Une question pourrait amener la discussion: "Qu'est-ce qui est surprenant chez les parents de Camille?". Cette question pourrait être posée à chaque page. Les élèves découvriront ainsi que ce sont des parents que Camille imagine.

Suite à ce travail, on pourrait proposer aux élèves de dessiner leurs parents (notons que même la situation d'enfant élevé par les services sociaux est imaginée...)

 

Finalement, on peut remarquer sur l'illustration représentant les vrais parents de Camille qu'il y a au moins un élément pour chaque parents imaginaires qui se répètent sur les 2 illustrations. Ainsi, l'environnement de Camille est foisonnant, et lui permet d'imaginer des parents tous plus farfelus les uns que les autres. Un train d'images permettra de le visualiser.

 

Pour aller plus loin:

 

Altersexualité présente l'album.

Sur lemonde.fr, "Parler d'homosexualité dès l'école maternelle: une nécessité, par Gaël Pasquier".

Le CRDP de Créteil présente une intervention de Christian Bruel autour de la Littérature de jeunesse.

Les CEMEA présentent une liste de livres non ou peu sexistes pour les enfants.

Repost 0
Published by minifourmi - dans Littérature
commenter cet article
31 juillet 2010 6 31 /07 /juillet /2010 07:00

Auteur: Charlaine Harris La-communaute-du-sud.jpg

Traductrice: Cécile Legrand-Ferronnière

Editeur: France Loisirs (édition regroupant le tome 1 et le tome 2), avec l'autorisation des éditions J'ai Lu

Année: 2010

 

Pour ados et adultes.

 

Quatrième de couverture:

 

Les vampires vivent désormais parmi les humains grâce à un substitut leur permettant de se nourrir sans tuer. Mais la méfiance règne toujours à Bon Temps, petite ville de l'Amérique profonde.

L'arrivée de Bill, ténébreux vampire du XIXème siècle va bouleverser la vie de la jeune serveuse télépathe, Sookie, d'autant qu'une vague de crimes s'abat sur la ville...

 

Mon avis:

 

C'est après avoir vu la première saison de la série télévisée True Blood que j'ai eu très envie de lire le livre dont est tirée la série. J'aime beaucoup cette série, parce qu'elle sort du côté nian nian et mélo des films sur les vampires que j'ai pû voir dans le genre jusqu'à présent (notamment la série Twilight, dont je n'ai pas lu les livres...)

Au départ, j'ai été presque déçue par ma lecture. Il me manquait des éléments, des personnages... Où est donc passée l'amie de Sookie qui sert au bar avec elle? Jason est très peu présent. Et l'un de mes personnages préférés, le cuisinier homo, Lafayette apparait très peu dans le livre... Il m'a donc fallu oublier la série télévisée pour me plonger pleinement dans la lecture.

 

Et oh bonheur, j'y suis arrivée! On ne s'ennuie pas dans cette lecture. Les évènements s'enchaînent et la lecture est aisée. J'ai été ravie de retrouver Granny, dans toute sa splendeur (je n'en dis pas plus pour ne donner aucun élément pouvant gâcher la lecture)... Et le personnage de Sookie me touche, à mi-chemin entre la jeune sainte-nitouche bien comme il faut, et la jeune effarouchée capable de tout. J'aime sortir de l'esprit manichéen qui voudrait que tout soit noir ou blanc... Ici, le gris est bel et bien présent, et c'est ce qui donne toute son épaisseur à cette histoire.

 

Je m'attaque immédiatement à la lecture du deuxième tome (ce que je peux faire étant donné que mon édition rassemble les 2 tomes! Je sens qu'il va falloir que je me dépêche d'acheter le troisième...)

 

Pour aller plus loin:

 

D'autres blogolecteurs l'ont aimé: Fafa, Anne-Sophie, Manu, Petitelunesbooks, Diddy, Nane, Vozrozhdenyie, Bulle, Arnaud Cremer, Natasha, Love-of-book, Melcouettes, Karline05, Fée Bourbonnaise, Louise Miches, Klemocius, Auudrey, Mylène,

Certains sont mitigés: Endorphinage, Lelf,

Tandis que d'autres n'ont pas aimé: Poulp, Cristaux-de-verre, Belledenuit, Leylies, LadyScar, Lynnae,

Repost 0
Published by minifourmi - dans Littérature
commenter cet article