Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog de minifourmi
  • Le blog de minifourmi
  • : Un site pour faire partager mon goût pour la littérature, et en particulier la littérature destinée à la jeunesse. J'y fais figurer également mes découvertes culturelles, et les documents susceptibles d'être utiles à la classe.
  • Contact

Texte Libre

Bannière Livraddict

 

En cours de lecture...

vivre-avec-des-cons.jpg

blanche_neige.jpg

petits-contes-de-printemps.jpg

Challenges en cours

 

challenge-Des-notes-et-des-mots-4

Fin: 21/06/13

Livres: 1/3

CD - Film musical: 1

 

Challenge regarde ce que tu lis

Illimité

4/7

 

challenge-chocoladdict.jpg

Fin: 2/10/2012

Livres: 0/2

Recette: 0/1

Film: 0/1

 

Challenge-Beaux-livres.jpgFin: 08/02/2014

Catégorie: amoureux de la beauté

0/7

3 février 2012 5 03 /02 /février /2012 14:36

Challenge ABC 2012 logoalice-au-royaume-de-coeur.jpgAuteurs - Illustrateurs: Soumei Hoshino et QuinRose

Titre VO: Heart no kuni no alice, book 1

Editeur: Ki-oon

Année: 2010

Manga Shôjo


Offert par Nanet

 

 

Quatrième de couverture:

 

Alice Liddell somnole dans son jardin quand un lapin blanc l’entraîne bien malgré elle dans un étrange tunnel. De l’autre côté du miroir, la voilà au centre d’un jeu intrigant et secret : tous les garçons du royaume de Cœur cherchent par tous les moyens à la séduire… quand ils n’essaient pas de la tuer !

 

Mon avis:

 

Un manga déconcertant, qui joue de notre connaissance du roman de Lewis Caroll pour nous faire perdre pied dans un univers difficile à saisir.

Je ne saurais pas vraiment dire si j'ai aimé ou pas ce premier tome. J'avoue avoir été destabillisée. A la lecture, on navigue dans l'absurde, dans l'étrange. Ce qui peut paraître comique devient presque angoissant.

Bref, si je devais rattacher cette lecture à un mouvement artistique, je dirais sans aucun doute le surréalisme. Mais après tout, c'est un bel hommage à l'oeuvre de Lewis Caroll, totalement absurde à l'époque, mais toujours aussi plaisante à découvrir aujourd'hui, que de retranscrire le surréalisme dans des problématiques plus actuelles, et des personnages plus contemporains (mafia, fête foraine, ...)

 

En ce qui concerne la forme, n'étant pas habituée aux mangas, la lecture n'a pas été des plus simples pour moi. Les auteurs jouent beaucoup des cases qui s'enchevêtrent, des personnages immenses qui prennent toute la page, passant par-dessus les vignettes... Bref, une construction peu régulière qui n'aide pas à la compréhension. Et comme si cela ne suffisait pas, la majorité des personnages sont masculins, et il est assez difficile de les distinguer dans le format papier noir et blanc... Heureusement, leurs tenues farfelues et originales permettent de distinguer tout ce beau monde.

Si vous ne connaissez pas du tout l'univers des mangas, j'aurais tendance à vous déconseiller cette lecture pour le découvrir. Heureusement, ces 2 dernières années, ma curiosité m'a poussée à ouvrir les pages de quelques mangas, aux structures bien plus faciles d'accès, et en m'accrochant un peu, j'ai réussit à saisir l'ensemble, et à prendre plaisir à cette lecture. Ma curiosité m'incite à découvrir le deuxième tome, mais vu que j'ai des tonnes de lectures encore à faire, j'attendrais peut-être un peu avant de me le procurer.

 

Merci à Nanet, qui a eu la générosité de m'offrir ce livre à l'occasion du swap Noël en hiver. Merci beaucoup!!!

 

Pour aller plus loin:

 

Il existe une version animé que je n'ai pas réussi à découvrir (si je parviens à le regarder, je posterais un nouveau billet dans le cadre du challenge Regarde ce que tu lis), mais qui m'intrigue fortement. Pour les curieux, voici les trailers du livre, et de l'animé:

 

 

 


 

 

 


 

Logo Livraddict

Repost 0
Published by minifourmi - dans Littérature
commenter cet article
22 janvier 2012 7 22 /01 /janvier /2012 10:46

 

Challenge ABC 2012 logochallenge magie et sorcellerie littéraire

Someday's dreamers 1

  Scénariste: Norie YAMADA

Dessinateur: Kumichi YOSHIZUKI

Editeur: Panini Comics

Collection: Génération Comics

Année: 2002

 

Manga

Dès 8 ans pour un bon lecteur, mais l'univers est plutôt orienté pour les ados.

 

Quatrième de couverture:

 

Pourquoi a-t-on le coeur serré?

Quelle est la raison des larmes?

Yume, la petite sorcière de province, doit aller à Tokyo pour compléter son apprentissage afin de devenir une sorcière confirmée.

Ce manga est destiné à tous ceux qui ne peuvent oublier leurs rêves...

 

Mon avis:

 

J'ai découvert cette série grâce au challenge ABC, car je cherchais désespérément un auteur dont le nom commence par Y, et mis à part les auteurs japonais, ils ne sont pas légion. J'y ai donc vu l'excuse idéale pour lire et découvrir un nouveau manga...

 

J'ai passé un bon moment de lecture, sans dire que c'était exceptionnel. Je ne suis pas sûre de vraiment me souvenir de l'histoire dans 3 mois... (j'irais donc relire ma chronique pour savoir de quoi ça parlait! ^^)

J'ai trouvé le dessin agréable, les personnages sont expressifs, mais c'est l'une des choses que je préfère dans les mangas, avec un jeu très prononcé dans la mise en page, qui donne un fort dynamisme à l'histoire.

 

Le personnage de Yume est attachant, un peu naïf et maladroit, et étonnamment doué en magie. On y voit une gentille petite fille, mais qui manque encore un peu de tempéramment (peut-être cela va-t-il évoluer par la suite, quand elle va prendre confiance en elle et s'insurger contre des idées opposées à ses idéaux).

C'est avant tout une histoire idéaliste, empreinte d'optimisme et de bons sentiments qui devraient parler aux plus jeunes (d'où la possibilité de le lire dès 8ans à mon avis, si l'enfant est bon lecteur et s'y retrouve dans toutes ces vignettes qui s'entremêlent et le sens de lecture inversé...), et qu'il est bon de se remettre à l'esprit quand on a "passé l'âge" (ou pas... ^^).

 

Ce premier tome plante le décor, maintenant reste à voir si par la suite l'histoire s'accélère, si Yume commence à prendre sa formation vraiment en main. Je lirais donc le deuxième tome avec plaisir... ou le découvrirais en animé, peut-être!

 

Ma note:

quatre-oiseaux.jpgParce que je ne voulais pas mettre 3 oiseaux, qui aurait été la note moyenne, et que j'ai quand même apprécié cette lecture. 

Je garde quand même le sentiment d'avoir surnoté, vu que je suis quasiment certaine d'oublier l'histoire rapidement. 

3,5/5

 

Challenge regarde ce que tu lis

 

L'animé:

 

Je n'ai pas trop accroché aux couleurs très pastels. Les effets sont exagérés par rapport au livre, mais rend le livre un peu plus visuel, et donc intéressant pour l'adapter en animé.

Il reste cependant agréable à regarder, et je pense que je vais m'attarder un peu sur les épisodes suivants.

 

Si vous souhaitez vous faire une idée, voici le premier épisode, qui ne raconte que le début du livre!

 

 

 

Logo Livraddict

Repost 0
Published by minifourmi - dans Littérature
commenter cet article
18 janvier 2012 3 18 /01 /janvier /2012 10:02

Je m'habille et... je te croque!Auteur-Illustratrice: Bénédicte Guettier

Editeur; L'école des loisirs

Collection: Lutin poche

Année de première édition: 1998

 

Adapté pour les plus petits.

 

Présentation de l'éditeur:

 

On a beau être un loup-garou... on n'en est pas moins élégant!

 

Dans la même collection, retrouvez "Je m'habille et je t'apporte un cadeau", "Je m'habille et je pars au galop", "Je m'habille et je te transforme en crapaud", "Je m'habille et je vais danser", "Je m'habille et je me couche" et "Je m'habille et je décolle".

 

Mon avis:

 

Ce n'est pas le type de lecture pour enfants qui m'attire au premier abord. Couleurs flashies, dessins très stylisés avec contours noirs épais, et très peu de texte... Cependant, je désespérais plus ou moins de trouver des albums intéressants adaptés aux TPS-PS qui ne sont pas encore très familiers des livres, et cet album est parfait pour cela!

De plus, comme dans l'album "Plouf", cet album se lit à la verticale, et cela change du format habituel, en rendant le loup plus grand, plus impressionnant.

 

Les élèves ont totalement adhéré à l'album. Eux qui en principe fondent en larmes rien qu'à l'idée d'avoir peur, avec cet album ils ont plaisir à se faire peur, ils se cachent derrière leurs mains en riant, et en redemandent.

Une de mes élèves, la plus jeune, m'a même surprise en me racontant l'histoire du début à la fin, alors que je n'avais pas encore entendu sa voix depuis le début de l'année. Depuis cet album, elle sourit, commence à parler, et rit... Un vrai bonheur donc!

 

Bien sûr, cet album est tout indiqué pour aborder le lexique de l'habillage, à travers divers jeux (habiller le loup, jeu du loto, mémory, etc...). En classe entière, nous avons même débatu sur le problème de la culotte. Est-ce que le loup met vraiment une culotte? Ne serait-ce pas plutôt un caleçon? ou un boxer? ou un bermuda? (chacun y allant de son vocabulaire familier, en expliquant aux autres à quoi ça ressemble...) J'ai évité de justesse le string quand les enfants ont commencé à me dire "ma maman, elle porte des boxers..." ^^ ("hum... et ton papa?" mdr)

 

Cet album est également très intéressant pour la syntaxe de phrase avec les tous petits. La structure répétitive des phrases les oblige finalement à dire tous les mots: "Je mets mon pantalon" au lieu de "mets pantalon" comme ils disent d'habitude.

 

Pour aller plus loin:

 

  • Travailler sur le lexique:

 

Avec des CP-CE1 en APE (ou GS), par Le Chêne parlant.

Imagiers et jeux pour la maternelle proposés par l'académie de Nantes.

L'album sur une page A4 au format pdf: pour remettre les images en ordre par exemple.

Des fiches de travail et des affichages pour raconter l'histoire, proposé par la maternelle "Le petit Choron"

Des petites sections s'habillent: la maternelle Camus.

Plusieurs activités à la maternelle Gonfaron (descendez un peu pour avoir les activités autour de cet album)

Des activités à La petite école dans la prairie.

 

  • Des réseaux d'albums:

Des albums à structure répétitive sur Maternailes, avec de nombreuses idées d'activités, de jeux etc...

Un projet avec les différentes compétences travaillées proposé par le CRDP de Strasbourg

Des exploitations en réseaux, des fiches d'activités, des jeux tout prêts sur materalbum.

 

  • Découvrir Bénédicte Guettier:

La fiche auteur proposée par l'école des loisirs.

Biographie et bibliographie sur Ricochet.

 

Logo Livraddict

Repost 0
Published by minifourmi - dans Littérature
commenter cet article
17 janvier 2012 2 17 /01 /janvier /2012 21:18

c-est-moi-le-plus-fort.jpgAuteur-Illustrateur: Mario Ramos

Editeur: L'école des loisirs

Collection: Pastel

Année: 2002

 

Plutôt Cycle 1 - Cycle 2

 

Présentation de l'éditeur:

 

Quand un loup a besoin d'être rassuré, que fait-il ? Il va poser cette question toute simple aux habitants de la forêt: "Dis-moi, qui est le plus fort ?" Et tout le monde, du Petit Chaperon Rouge, aux Trois Petits Cochons en passant par les sept Nains, tout le monde répond: le plus fort, c'est le loup. Alors, quand une espèce de petit crapaud de rien du tout lui tient tête, le loup se fâche...

 

Mon avis:

 

Cet album est un des albums chouchous de mes élèves. De part sa structure répétitive, les élèves ont plaisir à voir le loup se vanter sans cesse d'être le plus fort, et rencontrer de nouveaux personnages. Mais ils ont encore plus de plaisir à découvrir la chute surprenante et il faut le dire hilarante!

Aujourd'hui, une élève de TPS (2 ans tout juste), a amené ce livre en classe avec sa soeur de GS (5ans) car nous travaillons sur le loup. Lorsque je l'ai lu l'album, la toute petite n'attendait qu'une chose: ce que répond le petit crapaud au loup à la fin (mais je ne vous dirait pas ce qu'il dit, pour ne rien gâcher non plus! hihihi).

De plus, les enfants adorent retrouver des personnages qu'ils ont déjà rencontré dans d'autres histoires: les 3 petits cochons, le petit chaperon rouge, les 7 nains... Ils aiment la manière de parler du loup, avec les petits noms qu'il donne à chacun des personnages.

Bref, ce grand classique a un vrai succès chez les enfants, et je vous le conseille vivement! C'est un vrai bonheur de découvrir à nouveau le ridicule de ce personnage!

 

Pour aller plus loin:

 

  • Pour tous les curieux:

 

Le site de Mario Ramos

 

  • Pour la maternelle:

Une exploitation en GS sur le blog "Crayon à papier"

Un jeu de piste à télécharger pour jouer en classe, proposé par un(e) enseignant(e) de l'académie de Nice.

Des activités dans tous les domaines de l'école maternelle par "Ecole petite section".

Des outils: affichages, fiches de travail, jeux et pistes de travail, proposés par des stagiaires en Maîtrise de la langue en cycle 1 et 2 dans le Cantal.

 

 

  • Pour le cycle 2 (CP-CE1):

 

Des pistes pour l'APE proposées par l'académie d'Aix-Marseille.

Des fiches de travail pour le CP.

Une analyse et des séquences de travail autour de cet album en CP, proposé par le CRDP de Bordeaux.

Des fiches de travail en CP (fin d'année, après Je lis avec Dagobert), sur Razimbaud.com.

Des pistes de travail et des outils, par Nicolas Martin, conseiller pédagogique.

Des fiches de travail pour le CE1 proposées par Le p'tit Monkey.

Repost 0
Published by minifourmi - dans Littérature
commenter cet article
19 novembre 2011 6 19 /11 /novembre /2011 10:01

kamisama_01.jpgAuteur: Keisuke Kotobuki

Traducteurs: Ahmed Agne et Cécile Pournin

Editeur: Ki-oon

Année: 2006

 

Quatrième de couverture:

 

Comment la petite Lucie s'est-elle retrouvée dans le ventre d'un chat?

Depuis quand les animaux parlent-ils comme vous et moi?

Pourquoi faut-il toujours se méfier d'un chien facétieux?

 

Bienvenue dans le monde merveilleux de Kamisama!

 

Entre manga et conte, cet Alice au pays des merveilles nippon regroupe plusieurs récits féériques, drôles et émouvants à la fois.

 

Un manga entièrement en couleurs, véritable invitation au rêve et à la poésie.

 

Mon avis:

 

Une grande déception... Ce livre m'avait beaucoup attirée, et je l'avais mis dans ma Wish-list parce qu'il me tentait beaucoup. On me l'avait conseillé comme manga pour enfants, et Miss Bunny a eu la générosité de me l'offrir lors du swap BD-Mangas. Autant vous dire que j'avais très envie de le lire que j'en attendais beaucoup (Alice au Pays des merveilles nippon, ça ne peut qu'être extraordinnaire!!!), peut-être que j'en attendais trop d'ailleurs.

Ce n'est donc pas Alice que j'ai retrouvé dans ces pages, mais des récits ultra-courts, qui effleurent à peine leur sujet. Des personnages en douceur, des illustrations en douceur, un potentiel imaginatif fort pas assez exploité à mon goût, des textes limite insipides... Bref, voici un extrait, pour vous donner un léger aperçu (retranscrit comme un texte théâtral):

 

"PETITE FILLE, pensant: Un chien qui se tient sur ses pattes de derrière, on aura tout vu! (note perso: l'image montre un chien debout... en gros, au pire si je suis aveugle, en livre audio, pas besoin de l'image, on a compris!!!)

CHIEN: Mademoiselle! Voulez-vous bien m'accorder une minute?

PETITE FILLE: Pas question! Ma maman m'a dit de ne jamais parler aux gens que je ne connais pas.

CHIEN: Oui, mais moi, je suis un CHIEN.

PETITE FILLE, pensant: Il n'a pas tort... "(la fille versus nunuche, ça faisait longtemps qu'on ne la trouvait pas dans les livres pour enfants!!!)

 

Voyez donc le suspense... Surtout dans un univers enfantin, où les animaux humanisés sont légion, et où personne ne s'en étonne, qu'est-ce que cette rencontre a de bien surprenant. Et faut dire que ça prend quand même 2 doubles pages pour dire "une petite fille rencontre un chien qui parle"...

 

Donc pour le côté drôle, annoncé par l'éditeur, je dirais que c'est hilarant de mièvrerie.

Le côté féérique... mouais, rien de nouveau sur le soleil, et si vous voulez du féérique, découvrez plutôt Chihiro de Miyazaki (au moins, les enfants n'y sont pas pris pour des imbéciles).

Et le côté émouvant... Ben si on considère l'agacement comme de l'émotion, alors oui, j'ai été très émue! ^^

 

En conclusion, je vous déconseille vivement cette lecture. J'avais mis la suite dans ma wish-list, mais je me suis empressée de la supprimer, et continue de chercher des mangas intéressants pour les enfants.

Repost 0
Published by minifourmi - dans Littérature
commenter cet article
12 novembre 2011 6 12 /11 /novembre /2011 07:00

challenge-contes-1challengealbumbig1challenge magie et sorcellerie littéraire

 

Je me suis rendue compte que je travaillais très peu les contes en maternelle, alors qu'ils prennent une part importante dans les programmes, et qu'ils permettent de construire une culture commune, et d'avoir les bases pour découvrir les histoires contemporaines (beaucoup reprennent des éléments de contes à leur sauce).

 

L'an dernier, les élèves de ma classe avaient travaillé sur les sorcières, je ne voulais donc pas reprendre ce thème qui était trop frais encore. Je me suis donc penchée un peu plus sur un autre archétype: les princesses, et par la même occasion, nous travaillons sur la structure du conte de fées, et les éléments récurrents. Je suis d'ailleurs très surprise de voir tous les détails que les élèves sont à même de capter, sans qu'on les y encourage forcément!

 

J'ai commencé ce travail par l'étude d'un conte plus que connu: "La Belle au Bois dormant".

 

 


 

La belle au bois dormant Lito

 

Auteur: Charles Perrault

Adaptation: Anne Royer

Illustration: Candy Bird

Editeur: Lito

Année: 2009

 

Conte jeunesse, maternelle - Cycle 2

 

Je ne fais pas de synopsis pour ce conte, car tout le monde l'histoire. Si ce n'est pas le cas, alors courrez l'acheter, ou n'oubliez pas de le demander au Père Noël. Un album à moins de 2 euros, je pense que c'est jouable...

 

Mon avis:

 

Vous l'aurez compris, son premier avantage, c'est le prix! Pas très cher, cela ne m'a pas fait trop mal au coeur de le confier à des petites mains pas très soigneuses.

Deuxième avantage, c'est une bonne entrée en matière dans le conte, car le texte est très simplifié, et on retrouve les différentes phases essentielles du conte. Ainsi, les élèves ont pu accéder à une première compréhension de l'histoire, notamment pour les plus jeunes.

 

Le gros inconvénient, surtout en classe, c'est le graphisme de l'album. Tout d'abord, le côté rose, très cliché, qui rebute d'entrée les garçons, mais attire irrémédiablement les filles, à mon grand désespoir.

Je me suis amusée à leur dire qu'un jour, faudrait que les filles s'habillent en bleu, et les garçons en rose, et ça a été la révolte générale dans le rang! Oui oui, déjà à 4-5ans, les clichés sont construits, fondés, bâtis, et difficiles à défaire!

 

 


La belle au bois dormant kimikoAuteur: Kimiko

D'après l'oeuvre des frères Grimm

Editeur: L'école des Loisirs

Collection: Loulou et compagnie

Année: 2009

20p.

 

De 2 à 99ans... et au-delà pour les chanceux!

 

Mon avis:

 

Cet album est un livre POP-UP vraiment superbe. Les élèves l'adorent, et ont vraiment accroché à cette histoire à partir du moment où j'ai sorti ce livre du sac...

Ils le manipulent sans cesse, soulevant les différents plansafin de ne râter aucun détail (comme le montre très bien Kimiko sur la petite vidéo), et bien sûr, n'ont pas résisté à l'idée de se piquer au fuseau (eh oui, fatalement, ils ont cassé la pointe du fuseau). Ce n'est pas bien grave au final, car s'il est un passage qu'ils ont bien compris pour l'avoir vécu, c'est que la princesse se pique au fuseau (ils ont bien retenu le mot, et visualisé l'objet), et tombe dans un profond sommeil (de 10 ans, de 100 ans, de 600 000 ans... ils donnent des nombres qui leur paraissent très grands, car ils ont bien compris l'idée finalement!)

 

J'ai emprunté ce livre à la bibliothèque, et j'en suis bien ravie!

Un autre intérêt de ce type d'album en classe, c'est que les élèves deviennent beaucoup plus soigneux avec les livres (qu'ils prennaient pour des projectiles jusque-là...). Vu qu'ils n'y ont droit que si ils s'assoient et le manipulent calmement, sans se disputer, le coin bibliothèque n'a jamais été aussi propice aux découvertes littéraires!

 

Pour le coup, autant le précédent album divisait filles et garçons, autant celui-ci les rassemble.

 

Autre petit plus, dans la version de Grimm, c'est une grenouille qui réalise le souhait de la reine, et lui permet de mettre au monde la princesse. Les plus jeunes ont beaucoup aimé la grenouille, certains citant la grenouille quasiment comme personnage principal de l'histoire!

Ils ont beaucoup aimé également les fées, représentées comme des fleurs (certains ne sachant pas si c'étaient des fleurs ou des filles habillées en fleurs!).

 

Pour les curieux:

 

Voici un lien vers une vidéo de Kimiko, expliquant son travail. Très intéressant!


 

Pour aller plus loin en classe:

 

Sur Materalbum, quelques fiches d'exploitation pour toute la maternelle.

Le texte et des questions, pour des élèves de Cycle 2-3.

Vous pouvez retrouver les textes, ainsi qu'une version audio à télécharger sur Wikipédia.

Repost 0
Published by minifourmi - dans Littérature
commenter cet article
24 août 2011 3 24 /08 /août /2011 16:53

Lucie est partiechallengealbumbig1Titre original allemand: Jolante sucht Crysula

Auteur-illustrateur: Sebastian Loth

Traductrice: Martine Desbureaux

Editeur: NordSud

Année: 2010

 

Maternelle (Cycle 1)

Sélection 2011-2012 au prix des Incorruptibles.

 

Quatrième de couverture:

 

Chaque jour, Zelda rendait visite à son amie Lucie.

Elles partageaient tout: leurs lectures, leurs jeux, leurs découvertes.

Mais un jour, Lucie disparut...

"Elle est partie pour un très long voyage",

expliquèrent les autres oies à Zelda.

Mais Zelda ne comprit pas...

Voici l'histoire drôle et poignante

d'une amitié qui jamais ne s'éteindra.

 

 

Mon avis:

 

Un album tout en douceur, mais qui ne m'a pas transcendée. Son intérêt est d'aborder un sujet tabou: la mort d'un être cher. Cependant, il n'a rien de drôle (contrairement à ce que dit la quatrième de couverture), et il reste à mon avis trop dans le vague. Je n'ai pas trouvé non plus que cet album soit spécialement poétique, si ce n'est qu'il parle d'amour. Les thèmes de l'amour et de la mort sont-ils suffisants pour dire que cet album est poétique? J'ai comme un doute...

 

Bref, vous l'aurez compris, les illustrations pastels, le trait du dessin tout en rondeur et le texte ultrasimpliste ne m'ont pas suffit pour trouver cet album particulièrement intéressant. Néanmoins, il fait partie de la sélection des Incorruptibles pour l'année scolaire à venir, et je vais travailler dessus en classe. Si vous avez des pistes de travail, je suis tout ouïe, car pour l'instant, rien de bien passionnant ne m'a traversé l'esprit...

 

Une idée de réseau thématique pour débattre de la mort, avec notamment l'album que j'adore de Stéphane Sénégas: "L'éphémère", sur lequel je comptais travailler.

l'éphémère

 

Les librairiesandales proposent quelques albums et romans sur le même thème également.

 

Comme cette année j'ai 4 niveaux: PS-MS-GS-CP, je m'étais dit aussi qu'avec les CP je pourrais travailler sur la BD "Monsieur Blaireau et madame Renarde", qui ne parle pas directement de la mort, mais dans laquelle les personnages vivent le deuil.

Monsieur-Blaireau-et-Madame-Renarde.jpg

 

Pour aller plus loin:


Le communiqué de presse des éditions NordSud.

 

Le site des Incorruptibles

Repost 0
Published by minifourmi - dans Littérature
commenter cet article
20 août 2011 6 20 /08 /août /2011 13:53

challenge magie et sorcellerie littérairechallenge-contes-1La-mecanique-du-coeur.jpgAuteur: Mathias Malzieu

Editeur: J'ai lu

Année: 2009

 

Quatrième de couverture:

 

Roman Édimbourg, 1874 : le jour le plus froid du monde. Lorsque Jack naît, son coeur gelé se brise immédiatement. La sage-femme le remplace par une horloge et le sauve. Depuis lors, il doit prendre soin d'en remonter chaque matin le mécanisme. Mais gare aux passions ! Le regard de braise d'une petite chanteuse andalouse va mettre le coeur de Jack à rude épreuve... Un conte initiatique cruel et merveilleux.

 

"Onirique, sombre et envoûtant." Le figaro

"La mécanique du coeur est le genre de livre qu'on aurait aimé lire quand on était enfant, à la lampe de poche, caché sous les draps après l'heure du couvre-feu." Les inrockuptibles

"On reconnaît l'incroyable talent de Malzieu pour les images désopilantes, enfantines et irréelles." Elle

 

Mon avis:

 

La mécanique de mon coeur s'est bel et bien emballée à la lecture de cet envoûtant roman. Un peu plus et je frôlais la crise cardiaque...

Mathias Malzieu, chanteur du groupe Dyonisos (dont je suis complètement fanatique), ne me déçois vraiment pas avec ce roman. J'y redécouvre sa poésie, son habileté à jouer de la musicalité des mots, en finesse, drôlerie, bizarrerie, étrangeté et autres loufoqueries...

Je me souviens du concert où j'ai découvert Dyonisos: tout commençait dans un décor brumeux, une structure d'arbre décharné au milieu, dans un univers glauque et envoûtant, à la Tim Burton. Je suis ravie de retrouver cet univers dans ce roman qui parle si bien du sentiment amoureux, de ses joies et de ses peines, de la vie telle qu'elle est, mais pas telle qu'on en parle. Les mots retranscrivent avec une grande justesse le ressenti, le non-dit, ce que le commun des mortels à tant de difficulté à mettre en mots. Vous l'aurez compris, pour moi, Mathias Malzieu est un grand poète qui s'élève au rang des plus grands. Il n'a rien à envier aux auteurs classiques car il est hors norme, et c'est ce que j'aime chez lui.

 

Si vous ne l'avez pas lu, alors courez vite vous le procurer, et maintenez ce roman sous clef, car c'est un chef-d'oeuvre!

 

Un grand merci à EloDesigns qui m'a généreusement offert ce livre lors du swap Imaginaire!

 

Pour aller plus loin:

 

Je suis comme une folle en apprenant que ce livre va faire l'objet d'une adaptation cinématographique, qui sortira le 17 octobre 2012! Et devinez qui jouera le rôle de Miss Acacia? Non non, vous ne rêvez pas (ou plutôt si, vous devez rêver...), ce rôle est taillé sur mesure pour elle, qui claque si bien des talons et qui a cet air de petite poupée énergique sur scène! Miss Acacia sera donc interprétée par Olivia Ruiz!!! HHHHHhiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiii!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!

 

Bref, en attendant, vous pouvez écouter quelques extraits de l'album du même nom, qu'il est possible d'écouter au cours de la lecture du livre, car des phrases reviennent et l'on ne peut s'empêcher de fredonner en lisant.

 

Voici un documentaire sur l'enregistrement de l'album:

 

 

 

 

Je ne peux pas vous laisser sans mettre le lien vers le clip "Tais-toi mon coeur", que je ne me lasse pas d'écouter (en duo avec Olivia Ruiz).

 

 

Repost 0
Published by minifourmi - dans Littérature
commenter cet article
26 juillet 2011 2 26 /07 /juillet /2011 20:41

l'atlas d'émeraudechallenge magie et sorcellerie littéraireAuteur: John Stephens

Traducteur: Natalie Zimmermann

Editeur: Milan

Année: 2011

 

Lu en partenariat avec les éditions Milan

 

Pour pré-ados et adolescents.

 

Présentation de l'éditeur:

 

Par une froide nuit d’hiver, trois jeunes enfants sont séparés de leurs parents, pourchassés par des forces maléfiques. Dix ans plus tard, Kate, Michael et Emma n’ont toujours pas trouvé d’indices pouvant expliquer cet étrange évènement.

La réponse se trouve dans
un atlas enchanté...

 

Le site de L'Atlas d'Emeraude

 

 


 

 

 

Mon avis:

 

J'ai mis longtemps à lire ce livre, pas parce qu'il est difficile à lire (au contraire), mais plutôt parce que je m'y suis ennuyée. Faut dire, j'ai lu tant d'avis positifs sur ce livre, que j'en attendais beaucoup, et je suis déçue. J'ai terminé le livre par égard vis à vis de l'auteur et de l'éditeur, qui m'ont envoyé cet exemplaire gratuitement pour que j'écrive un article.

 

Tout d'abord, la trame narrative de l'histoire me rappelle trop la trame du monde de Narnia. Ici, 3 enfants voyagent dans le temps et l'espace grâce à un Atlas, et se retrouvent embarqués dans une aventure au beau milieu de créatures fantastiques (sorcière, géant, nains, hurleurs, magiciens etc...) dans laquelle ils auront un rôle clé. Dans le monde de Narnia, des enfants passent à travers une armoire magique pour se retrouver dans un monde où la magie règne en maître et vivre des aventures dans lesquelles ils ont un rôle clé... Bref, vous voyez le rapport? Heureusement, dans l'Atlas d'Emeraude, l'esprit y est moins manichéen. L'histoire reste néanmoins très enfantine, et j'ai trouvé difficile en tant qu'adulte d'y trouver mon compte.

 

Ensuite, des longueurs jalonnent le récit, et j'avoue avoir fini par sauter des pages entières pour aller directement en fin de chapitre parce que j'avais bien compris ce qui allait se passer.

 

Enfin, les scènes d'action m'ont lassée! Je n'ai ressenti absolument aucune émotion, aucun suspense, et j'ai même trouvé certains passages tirés par les cheveux...

Pour un exemple, voici un extrait (Gabriel le géant vient de se faire terrasser par une créature montrueuse, et la petite Emma, haute comme 3 pommes s'adresse au monstre):

"- Non mais tu t'es vu? Tu sais que t'as l'air complètement débile? T'aurais jamais dû t'attaquer à Gabriel! T'as de la veine qu'il t'ait pas dégommée! Qu'est-ce que tu vas faire avec une seule aile, pauvre tâche?"

Bref, je ne suis pas sûre que dans l'urgence de la situation, je me serais amusée à perdre du temps avec un discours aussi stupide. On dirait qu'elle s'adresse à un Yorkshire!

 

Vous l'aurez compris, je n'ai vraiment pas accroché. Cependant, j'essaie de me souvenir de mon enfance à dévorer les "Club des cinq", "Les six compagnons" et "Alice", et je pense que les enfants peuvent réellement se régaler avec ce roman. Ils peuvent s'identifier aux personnages, et vivre une épopée fantastique peuplée de créatures étranges pour sauver d'autres enfants.

 

Autre point positif: la couverture est magnifique, j'adore le côté vieilli, la couleur émeraude qui correspond à merveille, la calligraphie totalement adaptée à l'univers... Cela donne l'impression de détenir dans nos mains l'Atlas lui-même, et ce n'est pas rien! J'imagine dans les mains d'un enfant l'effet que cela doit procurer... (je n'ai pas été surprise en découvrant que c'était François Roca qui l'a illustrée, c'est un illustrateur de talent!)

 

Remerciements:

 

Je remercie les éditions Milan et Cécilia Thomas pour m'avoir permis de lire ce livre, qui m'ont envoyé un coffret avec une imprimante polaroïd et une clé USB qui me suit partout et qui m'ont permis d'organiser le premier concours de mon blog.

 

Pour aller plus loin:

 

Ils l'ont lu:

SophieLJ: "L'ensemble de l'histoire est assez simplifiée, c'est un peu dommage mais ça rend l'histoire accessible aux jeunes adolescents."

EloDesigns: "En bref c’est encore un coup de coeur pour moi et j’ai vraiment très très hâte de connaître la suite de cette histoire et de retrouver nos héros dans le prochain tome."

Lael: "Classique certes mais largement réussi pour ce premier tome qui sait tirer son épingle du jeu"

Herisson08: "un roman charmant, avec une aventure bien écrite et qui donne envie de poursuivre avec le tome 2, afin de retrouver ces personnages attachants"

Gambadou: "Lu d'une traite!"

Lirado: "Le livre a donc tout pour séduire les jeunes lecteurs d'autant plus que sa lecture est agréable, le style est assez clair même si peu marqué et l'humour est aussi là, par touche."

Entre les pages: "Un texte qui bondit dans le temps avec élégance et suspense."

Leiloona: "Ce roman fantasy, où se mêlent sauts dans le temps, magie, créatures fantastiques, mythlogie nordique avec les nains, est un réel plaisir pour notre imaginaire."

 

 

 


Repost 0
Published by minifourmi - dans Littérature
commenter cet article
24 juillet 2011 7 24 /07 /juillet /2011 20:00

Ange ou démonChallenge Good Wings Bad Wingschallengealbumbig1Auteur / Illustrateur: Michel Boucher

Editeur: Editions du Rouergue

Année: 2009

 

Selon moi pour le Cucle 2, Sélectionné au prix des Incorruptibles en 2010/2011

 

Synopsis éditeur:


C’est bien connu, on a tous un côté ange et un côté démon.

Pour le démontrer, le pari de ce livre est de faire découvrir un texte qui peut se lire

dans les deux sens : dans le sens normal de lecture, l’enfant se vante de ses bêtises,

mais dans le sens inverse, page après page, il redevient sage et raisonnable.

Pourtant, c’est bien le même texte et les mêmes images !

 

Mon avis:

 

Pour être honnête, c'est l'album qui m'a le moins inspirée dans la sélection des Incorruptibles.

Le côté recto-verso est très habile je l'accorde, et c'est amusant de lire un texte à l'envers pour y entendre quelque chose de tout à fait cohérent. Cependant, je l'ai trouvé difficile pour les élèves, qui n'ont pas du tout adhéré au double sens de lecture (pour eux qui n'ont pas même idée qu'il y a un sens de lecture...) Rares sont ceux qui ont réagit en s'insurgeant contre le fait qu'on avait déjà lu ce passage. Et pour le faire comprendre, c'est d'autant plus difficile qu'il n'y a pas vraiment d'histoire.

 

Bref, lors du premier vote qu'on avait fait (en regardant simplement la couverture des différents albums), ce livre avait gagné, bien qu'il ait fait polémique. La plupart des garçons y voyaient un pirate, mais certains ont réagit en voyant le doudou. Ils en ont déduit que c'était probablement un petit garçon qui se déguisait en pirate.

 

Finalement, lors du vote final, c'est Tout pour ma pomme qui l'a remporté, suivi de très près (et j'en étais agréablement surprise) du Schmat Doudou.


Pour aller plus loin:

 

Le site de Michel Boucher.

Des classes de CP-CE1 rencontrent Michel Boucher.

 

Ils l'ont lu aussi:

 

Gaellou44 a bien aimé l'humour de ce livre, mais se demande si il est accessible aux plus jeunes.

Clarabel a beaucoup aimé le jeu de langage et trouve cet album "Simple, drôle et surprenant".

Laël lui donne 4 étoiles, et trouve cet album coquin!

 

... serais-je donc la seule à ne pas accrocher???


 


Repost 0
Published by minifourmi - dans Littérature
commenter cet article