Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog de minifourmi
  • Le blog de minifourmi
  • : Un site pour faire partager mon goût pour la littérature, et en particulier la littérature destinée à la jeunesse. J'y fais figurer également mes découvertes culturelles, et les documents susceptibles d'être utiles à la classe.
  • Contact

Texte Libre

Bannière Livraddict

 

En cours de lecture...

vivre-avec-des-cons.jpg

blanche_neige.jpg

petits-contes-de-printemps.jpg

Challenges en cours

 

challenge-Des-notes-et-des-mots-4

Fin: 21/06/13

Livres: 1/3

CD - Film musical: 1

 

Challenge regarde ce que tu lis

Illimité

4/7

 

challenge-chocoladdict.jpg

Fin: 2/10/2012

Livres: 0/2

Recette: 0/1

Film: 0/1

 

Challenge-Beaux-livres.jpgFin: 08/02/2014

Catégorie: amoureux de la beauté

0/7

12 août 2010 4 12 /08 /août /2010 07:00

 

G_o___Carte_francophonie_001


Note:


Depuis 2003, l'appellation DOM-TOM n'a plus aucune valeur juridique. Aujourd'hui, nous distinguons les DROM (Départements et Régions d'Outre-Mer), les COM (Collectivités d'Outre-Mer) et les POM ("Pays" d'Outre-Mer)

 

DROM = Guadeloupe, La Réunion, Martinique, Guyane française.

 

POM = Polynésie française et Nouvelle-Calédonie

 

COM = Mayotte, Saint-Pierre-et-Miquelon, Saint-Barthélémy et Saint-Martin (proches de la Guadeloupe)

 

Des Enjeux:La

maîtrise de l'espace et la mise en valeur.

  • Territoires éloignés - A cause du relief, aménagements coûteux et fragiles - Concentration de la population dans les villes - Ressource agricole - Ressource scientifique (Terre Adélie) - Grande zone maritime: pêche.Des enjeux humains et identitaires

 

  • Elargir la culture française - Pb: mémoire collective, reconnaissance de la diversité - Fragilité socialeDes enjeux politiques
  • Nature des liens entre ces territoires (DROM - COM - POM...): y a-t-il une unité républicaine?
Repost 0
Published by minifourmi - dans Histoire - Géographie
commenter cet article
10 août 2010 2 10 /08 /août /2010 20:42

challenge je lis aussi des albumsAuteur: Carl NoracTete-en-l-air.jpg

Illustrateur: Beppe Giacobbe

Editeur: Rouergue

Année: 2009

 

Hors liste de référence.

A partir du Cycle 2 selon moi...

 

Quatrième de couverture:

 

M.Quidam veut toujours faire le contraire de tout le monde.

Quelle aubaine quand, un matin, il ne trouve plus sa tête sur ses épaules! Un homme sans tête, ça c'est original.

 

Mon avis:

 

Qui n'a pas eu un jour envie d'être différent. Pas envie d'être un mouton! Alors comme toujours, faisant preuve de la meilleure des mauvaises foi, on critique tout ce qui passe, et on fait toujours le contraire de ce qu'on nous dit.

Je me reconnais bien dans ce tableau. Mais jamais l'envie de faire le contraire ne m'a poussé si loin que ce M.Quidam.

Tout le monde dit de lui qu'il est tête en l'air, tout ça parce qu'il fait sa promenade en marchant sur les mains, ou parce qu'il va au travail à pieds en suivant les rails du tramway...

Mais un jour, il se rend compte que si on regarde sa tête, on voit M.Toutlemonde... Le lendemain, à son réveil, sa tête a disparu. Oh bonheur!

Et nous aussi on se régale... Peut-on, rien que parce qu'on veut être différent, faire en sorte de n'avoir plus de tête? Et que se passe-t-il sans tête? Les gens ont peur, on ne voit pas où on met les pieds... On est triste, sans tête. Et comme les clefs de la voiture, la tête finit toujours pas réapparaître, à l'endroit où on ne l'attendait pas... C'est donc ça perdre la tête?

 

teteenlair062 250Je dis toujours qu'un jour je vais oublier ma tête quelque part... Et si finalement il fallait que je le fasse pour me réconcilier avec ma trogne? Mesdemoiselles qui passent du temps le matin devant le miroir à se demander comment faire pour rendre cette tête regardable, dites-vous bien qu'au fond de vous, cette tête est bien utile, et qu'en fin de compte, vous l'aimez bien...

 

Comme toujours, le verbe et l'inventivité de l'écriture de Norac me ravit. Je découvre l'illustrateur italien Beppe Giacobbe et j'en suis ravie. De prime abord, cette illustration de couverture ne m'attirait guère... Ce bleu pâle couleur des chambres de petits garçons... beuark! Mais non, quand on a la tête dans les nuages, quoi de mieux que ce bleu ciel ravissant? Les illustrations ici prennent une place de choix, nous font sourire, nous font rêver... Parce que le texte a parfois des allures de tête à l'envers, nous sommes ravis de retrouver une touche de surréalisme dans ces illustrations qui laissent grande part à notre imaginaire.

 

Encore un bijou de l'un de mes auteurs favoris...

D'ailleurs je me rends compte que je n'ai pas chroniqué beaucoup de ses livres... Il va falloir remédier à cette lacune!

 

Et si on finissait cet article en musique?

 

 

Pour aller plus loin:

 

Carl Norac se dévoile dans une vidéo mise en ligne ICI par l'Ecole des loisirs. A ma grande surprise, je vois que j'avais relativement bien cerné l'auteur dans son oeuvre lorsque j'ai présenté le recueil de poèmes "Petits poèmes pour passer le temps"... Je ne comprends donc toujours pas le 10 qu'ils m'ont flanqué sur ce recueil si riche et à mon sens si bien adapté au contexte scolaire...

 

Carl Norac a également été invité par Ricochet pour faire l'objet d'un petit entretien très agréable à lire (peut-être parce que l'auteur me touche, et que ses mots me touchent? Allez savoir...).

 

Le Site de Carl Norac.

 

Beppe Giacobbe présenté par Ricochet.

 

Tête en l'air présenté sur Passion du livre.

 

Bodoï.info l'a sélectionné pour la jeunesse.

 

Une sélection de livres autour du portrait.

Repost 0
Published by minifourmi - dans Littérature
commenter cet article
7 août 2010 6 07 /08 /août /2010 07:00

Les croisades en 10 minutes, et en musique en plus! ... pas mal pour les révisions, non?
Allez, courage!

 

J'ai un cours numérisé sur le Moyen-âge, que j'ai fait en assemblant les cours de mon prof, des ouvrages pour les collégiens et quelques recherches sur internet. Si cela vous intéresse, demandez-le moi via les commentaires.

 

Repost 0
Published by minifourmi - dans Histoire - Géographie
commenter cet article
5 août 2010 4 05 /08 /août /2010 07:00

G_o___Carte_paysages_industriels_franceG_o___Carte_paysages_industriels_france_L_gende

Repost 0
Published by minifourmi - dans Histoire - Géographie
commenter cet article
4 août 2010 3 04 /08 /août /2010 22:05

Les-mercredis-de-l-albumchallenge je lis aussi des albumsAuteur: Christian BruelChonchon.jpg

Illustratrice: Sophie Dutertre

Editeur: Être

Collection: à l'envers des feuilles

Année: 1997

 

 

 

Age selon moi: A partir de la moyenne section de maternelle

 

Quatrième de couverture:

 

Certes, Chonchon aime réfléchir.

 

Mais quand un autre Chonchon,

puis deux et bientôt sept nounours semblables

s'invitent dans l'histoire, un doute l'envahit:

"Qui est le vrai Chonchon?" se demande Chonchon.

 

Identité, différences, tendresse...

Une légère variation du papier de couverture

donne à chaque exemplaire la singularité de Chonchon:

il est unique au monde!

 

Comme vous et moi.

 

Mon avis:

 

Au départ sceptique vis à vis des illustrations dans lesquelles j'avais du mal à me repérer, finalement j'ai finit par adhérer au style, et surtout à la construction de l'album. Jouant des répétitions, de l'accumulation, chaque nouveau Chonchon amène un plus dans la petite communauté qui se constitue. Chacun a son importance, l'un faisant de la magie, l'autre la cuisine ou le bricolage, l'autre encore capable d'apprendre plein de choses...

Et comme la quatrième de couverture l'indique, chaque album Chonchon est lui aussi unique, car la couverture est faite de papier recyclé grossier, sur laquelle apparaissent des bouts de journeaux qui ont servi à sa fabrication. Voilà donc un album très riche, qui peut nous amener à de nombreux apprentissages à l'école.

 

Quelques idées...

 

Devenir élève:

 

Qu'est-ce qu'être un bon élève? Voilà une question que grand nombre d'enfants voire de parents se posent, et en général la réponse c'est "avoir de bonnes notes". Mais finalement, les notes sont-elles si importantes? Cet album, en mettant en valeur les capacités de chacun, nous amène à réfléchir à ce que l'on sait faire que l'autre ne sait peut-être pas faire, et vice-versa. Peut-être à partir de cet album peut-on dégager différents champs de capacités, qui aideront les élèves à s'auto-évaluer?

 

Un exemple:

- Capacités de création

- Capacités de communication

- Capacités de mémorisation...

 

Découverte du monde:

 

En mathématiques, on peut utiliser le procédé d'accumulation pour amener les élèves à créer des algorithmes fonctionnant par accumulation (ex: 1 perle bleue, 2 perles rouges, 3 perles jaunes, 4 perles vertes, 5 perles blanches, d'abord en ajoutant toujours 1, puis en ajoutant 2, puis en ajoutant 3...)

 

En sciences, on peut parler du recyclage, et fabriquer son propre papier à partir de vieux journaux que les élèves auraient récupéré à la maison.

 

Langage:

 

On pourrait introduire en classe une mascotte appelée Chonchon que l'on utiliserait pour s'exprimer. Les élèves les plus timides pourront alors dépasser leur timidité en s'exprimant à travers la peluche.

Les élèves pourraient se passer la peluche pour dire ce qu'elle sait faire. Elle sait chanter, elle sait cuisiner, elle sait râler, etc... L'enseignant relancera à chaque fois que les enfants sont à court d'idées en prenant lui aussi la peluche. Cela amènera les élèves à accepter que le Chonchon de l'un n'est pas le Chonchon de l'autre, chacun étant différent...

 

Pour aller plus loin:

 

Une sélection de titres pour la jeunesse en 1998. On parle de Chonchon à la page 13.

Un article paru dans Lesoir.be parle de Chonchon, l'ours philosophe.

Si la philosophie à l'école vous intéresse, voici une liste élaborée par l'UNAPEC afin de guider l'enseignant dans cet enseignement. Une liste d'albums "supports" y est proposée pour l'école.

L'institut national Charles Perrault nous parle de Christian Bruel.

Voici les valises pédagogiques de l'académie de Nancy-Metz. Cela peut servir à imaginer des lectures en réseau, ou à trouver d'autres albums accessibles et utilisables à la maternelle.

Voici une fiche qui me semble très intéressante. Elle pose la question de l'évaluation de la capacité à savoir raconter une histoire qu'on lui a lu à un autre camarade.

Repost 0
Published by minifourmi - dans Littérature
commenter cet article
4 août 2010 3 04 /08 /août /2010 07:00

Les-mercredis-de-l-album

 

challenge je lis aussi des albumsAuteur: Christian BruelL-heure-des-parents.jpg

Illustratrice: Nicole Claveloux

Editeur: Être

Collection: Alter Ego

Année: 1999

 

Niveau selon moi: Dès la petite section de maternelle

 

Quatrième de couverture:

 

Quand Camille s'invente de nouveaux parents, ils sont plus ébouriffants les uns que les autres!

 

Et pourtant moins que Papa et Maman!

 

Mon avis:

 

A chaque page, Camille un petit lionceau rêve tour à tour de parents différents. Ainsi, elle imagine des aventuriers, des riches, des homosexuel(le)s, des parents qui ne sont qu'un, des parents divorcés et remariés...

 

Voici un extrait:

"Les parents de Camille s'appellent Juliette et... c'est tout.

Camille aussi sera toubib et trapéziste sur Internet."

 

Les mots sont bien choisis, les illustrations très enfantines (les personnages sont des animaux, très colorés, on y voit toujours Camille en pleine action dans sa famille imaginaire...), l'album est particulière adapté à des enfants en bas âge. Il permet d'aborder des thématiques qui peuvent questionner les enfants de cet âge. Qui sont leurs parents? Finalement, on se rend compte que les parents peuvent être très différents. Ils ne sont pas toujours 2. Et ils ne sont pas toujours de sexes différents.

Cet album est une ouverture à la communication, une ode à la diversité, et permet de travailler le langage avec les élèves de façon adaptée, en abordant l'homosexualité, la monoparentalité, sans forcément parler de sexualité ou de valeurs. La question ne se pose même pas si c'est bien ou mal.

Une question pourrait amener la discussion: "Qu'est-ce qui est surprenant chez les parents de Camille?". Cette question pourrait être posée à chaque page. Les élèves découvriront ainsi que ce sont des parents que Camille imagine.

Suite à ce travail, on pourrait proposer aux élèves de dessiner leurs parents (notons que même la situation d'enfant élevé par les services sociaux est imaginée...)

 

Finalement, on peut remarquer sur l'illustration représentant les vrais parents de Camille qu'il y a au moins un élément pour chaque parents imaginaires qui se répètent sur les 2 illustrations. Ainsi, l'environnement de Camille est foisonnant, et lui permet d'imaginer des parents tous plus farfelus les uns que les autres. Un train d'images permettra de le visualiser.

 

Pour aller plus loin:

 

Altersexualité présente l'album.

Sur lemonde.fr, "Parler d'homosexualité dès l'école maternelle: une nécessité, par Gaël Pasquier".

Le CRDP de Créteil présente une intervention de Christian Bruel autour de la Littérature de jeunesse.

Les CEMEA présentent une liste de livres non ou peu sexistes pour les enfants.

Repost 0
Published by minifourmi - dans Littérature
commenter cet article
4 août 2010 3 04 /08 /août /2010 07:00

Les-mercredis-de-l-album.jpg

challenge je lis aussi des albumsAuteur: Christian Bruelce-que-mangent-les-maitresses.jpg

Illustratrice: Anne Bozellec

Editeur: Être

Collection: "à l'envers des feuilles"

Année: 2002


Sur la liste de référence du Cycle 2 (Niveau 1)

Possibilité de l'exploiter en maternelle


Petite présentation:

 

Cet album présente la vision que de jeunes enfants peuvent avoir de la vie "privée" de leur maîtresse. Le texte est sous forme de courtes phrases prononcées par des enfants et encadrées. Dans ce cadre, on trouve également le dessin d'un enfant. En arrière plan, est représentée l'image que se fait l'enfant dans sa tête d'une maitresse qui n'a pas de maison, qui dort à l'école...


Mon avis:

 

Un album plein d'humour, de fantaisie et de vérité, qui correspond bien à l'image que se fait l'enfant de la maîtresse. Outre le travail sur la langue qui peut être fait, comme le propose cette fiche pédagogique, on peut aboutir à un débat à partir de cet album, amenant les élèves à s'exprimer: sont-ils d'accord ou pas avec ce que l'on dit de la maîtresse? Pour eux, que fait la maîtresse quand ils ne sont pas à l'école?


Pour aller plus loin:

 

Ecole pour les parents présente l'album dans une autre version, en présentant les premières pages de cette version (qui n'est pas la mienne).

Cap! ô Capes doc fait une courte présentation de l'album.

ICI on parle de ANNE BOZELLEC, l'illustratrice.

LA, on parle de Christian Bruel, l'auteur et fondateur de Être éditions, maison d'édition qui a dû fermer ses portes récemment.

Repost 0
Published by minifourmi - dans Littérature
commenter cet article
2 août 2010 1 02 /08 /août /2010 07:00

Voici un arbre de détermination, expliquant la réflexion à mener lorsqu'on analyse une phrase (nature, fonction...).

 

Fran_ais_analyse_de_phrases
Fran_ais_analyse_de_phrases_suite

 

Remarque:

Comment savoir si "que" est pronom relatif ou conjonction de subordination? (même question pour "si", "qui", "comme"...)

On procède par élimination. Si c'est un pronom relatif, c'est qu'il est en relation avec un NOM antécédant
ex: Le chat [que j'ai vu] dort.

Repost 0
Published by minifourmi - dans Réviser le CRPE
commenter cet article
31 juillet 2010 6 31 /07 /juillet /2010 07:00

Auteur: Charlaine Harris La-communaute-du-sud.jpg

Traductrice: Cécile Legrand-Ferronnière

Editeur: France Loisirs (édition regroupant le tome 1 et le tome 2), avec l'autorisation des éditions J'ai Lu

Année: 2010

 

Pour ados et adultes.

 

Quatrième de couverture:

 

Les vampires vivent désormais parmi les humains grâce à un substitut leur permettant de se nourrir sans tuer. Mais la méfiance règne toujours à Bon Temps, petite ville de l'Amérique profonde.

L'arrivée de Bill, ténébreux vampire du XIXème siècle va bouleverser la vie de la jeune serveuse télépathe, Sookie, d'autant qu'une vague de crimes s'abat sur la ville...

 

Mon avis:

 

C'est après avoir vu la première saison de la série télévisée True Blood que j'ai eu très envie de lire le livre dont est tirée la série. J'aime beaucoup cette série, parce qu'elle sort du côté nian nian et mélo des films sur les vampires que j'ai pû voir dans le genre jusqu'à présent (notamment la série Twilight, dont je n'ai pas lu les livres...)

Au départ, j'ai été presque déçue par ma lecture. Il me manquait des éléments, des personnages... Où est donc passée l'amie de Sookie qui sert au bar avec elle? Jason est très peu présent. Et l'un de mes personnages préférés, le cuisinier homo, Lafayette apparait très peu dans le livre... Il m'a donc fallu oublier la série télévisée pour me plonger pleinement dans la lecture.

 

Et oh bonheur, j'y suis arrivée! On ne s'ennuie pas dans cette lecture. Les évènements s'enchaînent et la lecture est aisée. J'ai été ravie de retrouver Granny, dans toute sa splendeur (je n'en dis pas plus pour ne donner aucun élément pouvant gâcher la lecture)... Et le personnage de Sookie me touche, à mi-chemin entre la jeune sainte-nitouche bien comme il faut, et la jeune effarouchée capable de tout. J'aime sortir de l'esprit manichéen qui voudrait que tout soit noir ou blanc... Ici, le gris est bel et bien présent, et c'est ce qui donne toute son épaisseur à cette histoire.

 

Je m'attaque immédiatement à la lecture du deuxième tome (ce que je peux faire étant donné que mon édition rassemble les 2 tomes! Je sens qu'il va falloir que je me dépêche d'acheter le troisième...)

 

Pour aller plus loin:

 

D'autres blogolecteurs l'ont aimé: Fafa, Anne-Sophie, Manu, Petitelunesbooks, Diddy, Nane, Vozrozhdenyie, Bulle, Arnaud Cremer, Natasha, Love-of-book, Melcouettes, Karline05, Fée Bourbonnaise, Louise Miches, Klemocius, Auudrey, Mylène,

Certains sont mitigés: Endorphinage, Lelf,

Tandis que d'autres n'ont pas aimé: Poulp, Cristaux-de-verre, Belledenuit, Leylies, LadyScar, Lynnae,

Repost 0
Published by minifourmi - dans Littérature
commenter cet article
28 juillet 2010 3 28 /07 /juillet /2010 10:08

Auteurs: Muriel Bloch et Marie-Pierre FarkasLe-Souffle-des-Marquises.jpg

Illustrateur de couverture: Miles Hyman

Editeur: Naïve

Année: 2008

 

Pour adolescents de 10 ans à 99ans...

 

Extrait de la quatrième de couverture (suffisant je pense...):

 

Lille, 1862 : Éléonore a dix ans et une oreille exceptionnelle. Son père devient fou de rage lorsqu’il découvre qu’elle joue de la musique en cachette : ce n’est pas convenable ! Pour lui faire passer l’envie de devenir musicienne, il l’envoie à Paris chez son oncle et sa tante, qui tiennent une blanchisserie. Mais l’enfant trouve vite le moyen de se faire embaucher dans l’atelier de fabrication d’instruments de Monsieur Adolphe Sax, le génial inventeur du saxophone.

Commence alors une vie peuplée d’amitiés et d’amours impossibles, entre Montmartre et Pigalle, où se croisent peintres, artistes et tout le petit peuple de Paris, aux temps de la Commune et des premières Expositions universelles.

 

Le premier tome d’une saga historique, qui, à travers des figures incontournables de la musique, comme les frères Sax, raconte le destin hors du commun d’une jeune fille passionnée et éprise de liberté.

 

Mon avis:

 

En principe, je n'aime pas les romans historiques. Mais j'avais participé à un partenariat spécial jeunesse sur Blog-o-Book autour de l'album "Ma pieuvre et moi" des éditions Naïve, et le Souffle des Marquises y était aussi. J'avais adoré cet album, et j'étais tentée par les commentaires de ceux qui avaient lu Le Souffle des Marquises. Je me suis donc laissée tentée par ce nouveau partenariat, cette fois-ci sur Livraddict.

Eh bien, je ne suis pas déçue de la découverte! Même fatiguée, je persistais dans ma lecture. Il fallait que j'en sache plus.

 

Nous sommes à l'époque de Napoléon III, et nous découvrons une jeune fille éprise de musique, à l'oreille absolue, qui doit lutter contre les préjugés machistes de la société de l'époque. L'histoire est très bien construite, rythmée, l'on ne se perd pas dans les descriptions à rallonge que j'ai l'habitude de rencontrer dans les romans historiques.

Bon, j'avoue que l'univers me plait tout particulièrement. Ayant fait du piano pendant 15ans, fille d'une mère qui s'est toujours battue pour le droit des femmes dans une société sexiste, je ne pouvais que me sentir proche de cette héroïne, de ses idéaux. Cependant, je suis vraiment nullissime en histoire (pas parce que ça ne me plait pas, mais plutôt parce que je rate toujours un je-ne-sais-quoi qui ne me permet jamais d'avoir de bonnes notes dans cette matière...), et j'avoue parfois avoir eu peur de me perdre dans cet univers. Eh bien, pas du tout! Les notes historiques viennent petit à petit, tout au long du roman, uniquement quand cela est nécessaire. L'équilibre entre fiction et histoire est parfait.

 

Et détail qui ne gâche rien: j'ai versé ma petite larme... Comme quoi, l'émotion était au rendez-vous!

 

Pour les enseignants de cycle 3 ou de collège, je conseille vivement cette lecture qui peut attiser la curiosité des élèves à découvrir une époque dont on parle assez peu dans les manuels scolaires. Qui se souvient à l'école d'avoir appris le contexte dans lequel la Tour eiffel ou la Statue de la Liberté ont été construites? Qui se souvient avoir entendu parler des frères Sax? Napoléon III... d'accord, lui on en a entendu parler, mais on confond souvent avec le premier... C'est une lecture agréable, accessible pour tous, et particulièrement adaptée pour des adolescents qui retrouveront des moments de vie qu'ils connaissent bien encore aujourd'hui: les premiers amours, la lutte pour leurs idées, la difficulté de trouver une place dans un monde d'adultes, la construction de son identité...

 

Alors que dire de plus si ce n'est: vite vite vite, j'attends la suite!!!! Prochain tome, Le Swing des Marquises, en août... Et nous terminerons avec La Samba des Marquises, en septembre!

 

Remerciements:

 

Je remercie Livraddict pour m'avoir fait confiance sur ce partenariat, ainsi que les éditions Naïve qui, une nouvelle fois, m'ont permis de faire une superbe découverte, et en plus ont joint un très joli marque-page en papier-grains qui a accompagné ma lecture...

 

Pour aller plus loin:

 

Gawou l'a lu, et Marie-Pierre Farkas lui a laissé un commentaire très intéressant. N'hésitez pas à y faire un tour!

Ils l'ont lu aussi: Anafrance76, Heloize, Faelys, Soukee, Clairdelune, Valérie, Lilibook, Jostein, Belledenuit,

 

A savoir, pour les parisiens: le livre fait l'objet d'une adaptation scénique au Théâtre de Saint-Quentin-en-Yvelines. Voilà que j'en ai marre d'être si loin! En espérant qu'ils passent dans le Sud un jour!!!

Repost 0
Published by minifourmi - dans Littérature
commenter cet article